WSBK Jerez Jonathan Rea

WSBK : Rea sur le toit du monde

Le pilote Kawasaki a décroché son premier titre de champion du monde Superbike, ce week-end, à l’occasion de la 11e épreuve du championnat.

Six points ! C’est ce qu’il manquait à Jonathan Rea pour devenir champion du monde Superbike. En terminant 4e lors de la première manche, le pilote Kawasaki a décroché le titre cinq courses avant la fin du championnat. Avec la 4e position acquise lors de la seconde manche, c’est la première fois cette saison que Jonathan Rea terminait au pied du podium.

Jonathan Rea déclare : « Ceci est un moment incroyable dans ma carrière parce que j’ai débuté par le motocross lorsque j’avais six ans. J’ai passé beaucoup de temps sur les circuits avec mon père et j’ai grandi dans un environnement de course. J’ai toujours rêvé d’être champion du monde. Remplir cet objectif c’est incroyable. Il y a eu beaucoup de travail acharné, de sacrifices et le dévouement de ma famille, mais surtout ce titre ne serait pas possible sans Kawasaki. Je tiens à remercier à la fois mon team manager Guim Roda, et Steve Guttridge de KME, qui croyait vraiment en moi et m’a donné cette opportunité. Lorsque mes mécaniciens ont mis l’autocollant numéro 1 sur la moto, c’était vraiment étrange, mais je suis tellement heureux et reconnaissant pour cette opportunité. Il y a eu des hauts et des moments difficiles. J’ai été confronté à des blessures comme une fracture du poignet et une mauvaise fracture du fémur. Quand je regardais le Championnat du Monde 2002 entre Colin Edwards et Troy Bayliss je me suis dis : c’est ce que je dois faire. Ainsi, même dans les moments difficiles, je n’ai jamais douté de mes capacités. Enfin, nous espérons que cela peut aussi inspirer d’autres jeunes pilotes pour débuter, ou pour ceux qui sont déjà en compétition et qui ne doivent jamais renoncer à leur rêve. Cela parait irréel, mais je suis champion du monde et je suis vraiment fier. »

Moins bien que Ben Spies

Le pilote britannique a donc réalisé une saison exceptionnelle composée de 12 victoires et 20 podiums. À titre de comparaison, en 2009, Ben Spies avait décroché 14 victoires avec Yamaha.

Ce week-end, Kawasaki a fait carton plein puisque le constructeur japonais est devenu champion du monde constructeur avec 105 points d’avance sur Ducati.

Propos issus du communiqué de Kawasaki

Mickael Choplin

Fondateur de GazzInfo

Laisser un commentaire