WSBK Rea Sykes Laguna Seca

WSBK – Laguna Seca : Jonathan Rea avec intelligence

En terminant 3e lors des deux manches, Jonathan Rea a empoché des points intermédiaires qui pourraient compter en fin de saison dans la course au titre.

Les points intermédiaires font les champions et c’est sûrement ce que c’est dit Jonathan Rea tout au long des deux courses. Le pilote britannique est monté sur le podium pour la 18e fois d’affilée (série en cours). Voilà qui prouve que la Kawasaki est à l’aise sur tous les tracés. Cependant, en course, Rea a butté à plusieurs reprises sur son coéquipier Tom Sykes. Malgré plusieurs tentatives de dépassements en première manche et des trajectoires parfois hasardeuses, à aucun moment il n’a pu prendre le meilleur sur le champion du monde 2013.

Jonathan Rea explique : « J’ai tenté à plusieurs reprises de dépasser Tom mais je n’y suis pas parvenu dans la première course. Il a également eu un bon rythme, mais je suis sûr que j’étais plus rapide. Je n’ai simplement pas pu le dépasser. J’ai essayé quelques fois et pris de larges trajectoires et il était très clair que si je devais tenter un dépassement, il devait être agressif. Puis dans les derniers tours, je n’en ai pas eu l’occasion. Il a piloté avec intelligence. Il fallait être aussi intelligent que possible,  parce que 16 points c’est beaucoup mieux que zéro. Nous avons également eu un bon rythme dans la deuxième course mais j’ai fait trop d’erreurs. Tom et moi avons tous deux perdu beaucoup de temps sur Chaz lorsque la pluie est apparue, mais nous avons terminé avec un très bon rythme. Aujourd’hui, la troisième place est celle à laquelle je pouvais terminer ».

Au classement provisoire du championnat, Rea garde une avance confortable. Il compte désormais 125 points d’avance sur Tom Sykes. Avant Laguna Seca, Rea comptait 133 points d’avance. Tom Sykes ne lâche rien et la guerre des coéquipiers est loin d’être terminée. Il reste quatre week-end de course à Sykes pour refaire son retard.

Propos issus du communiqué de Kawasaki

Laisser un commentaire