WSBK Ben Spies Yamaha Sterilgarda

WSBK : la saison de rêve de Ben Spies

Cette semaine, à l’occasion des élections présidentielles américaines, Gazz-info passe à l’heure des États-Unis et vous propose une série d’articles sur la compétition moto version bannière étoilée. Retour sur la saison 2009 du WSBK durant laquelle Ben Spies a déjoué tous les pronostics.

Dans l’histoire du Championnat du Monde Superbike, seulement six pilotes américains ont décroché au moins un titre. Le premier d’entre eux fut Fred Mekel en 1988 et 1989 sur Honda. Puis Doug Polen (1991/1992 sur Ducati), Scott Russel (1993 sur Kawasaki), John Kocinski (1997 sur Honda) et Colin Edwars (2000/2002 sur Ducati). Cependant, celui qui a le plus marqué le WSBK par sa domination c’est Ben Spies.

En 2009, le pilote américain n’y est pas allé de main morte pour sa seule et unique saison en Championnat du Monde Superbike. Au guidon de sa Yamaha R1 du team Sterilgarda, Ben Spies a affiché cette année-là un bilan impressionnant de 11 pole positions (le record durant une saison), 17 podiums, 14 victoires et 6 meilleurs tours en course. Une saison de rêve pour celui qui ne connaissait pas tous les circuits. D’autant qu’il a su s’imposer face à des spécialistes du WSBK tels que Noriyuki Haga, Michel Fabrizio, Max Biaggi ou Carlos Checa.

Ben Spies reste, à ce jour, le seul pilote à avoir offert à Yamaha un titre en Championnat du Monde Superbike.

Quand l’armée américaine sponsorisait des machines du championnat américain

 

Mickael Choplin

Fondateur de GazzInfo

Laisser un commentaire