WSBK Jonathan Rea Course 1

WSBK-Jerez : Rea jubile, Sykes à la peine

Jerez a réservé son lot de surprises et de déceptions. Si Jonathan Rea décroche une nouvelle victoire, ce ne fut pas une course facile et la bataille a été féroce entre Chaz Davies et Tom Sykes pour monter sur le podium. 

Alors que Tom Sykes démarre de la quatrième position et Chaz Davies de la huitième place, une double chute de De Rosa et Badovini coupe l’élan des pilotes, notamment Jonathan Rea qui avait pris les commandes de la course, puisqu’elle contraint la direction de course à lancer une nouvelle procédure de départ.

Lors de la deuxième relance, Jonathan Rea prend de nouveau la tête de la course suivi de Marco Melandri et Tom Sykes.

Le duel Sykes – Davies ne tarde pas à débuter puisque Davies, qui a pris un très bon départ, colle rapidement Tom Sykes . Une erreur de trajectoire va d’ailleurs coûter sa place à Tom Sykes qui se fait dépasser par Chaz Davies, avance qu’il conservera jusqu’à la fin de la course.

Après 4 tours de course, Rea est largement en tête et semble, à ce moment là, impossible à rattraper. C’est sans compter sur la combativité de Marco Melandri qui profite d’un petit écart du pilote de tête pour lui ravir la première place.

Le pilote italien se montre très rapide et profite de la bataille pour la deuxième place entre Rea et Davies. Neanmoins, Rea hausse le rythme et réduit drastiquement l’écart qui le sépare de Melandri. Si ce dernier se ressaisit et prend à nouveau le large, il ne peut espérer grand chose au classement du championnat du monde puisqu’il occupe la 4e place.

Les courses réservent bien des coups de théâtres et c’est Marco Melandri qui va en payer le prix puisqu’à moins de 5 tours de l’arrivée, un problème mécanique le pousse à l’abandon.

Rea remporte la course au guidon de sa Kawasaki et décroche 25 points et sa 13e victoire de la saison en égalant Carl Fogarty avec 109 podiums.

Chaz Davies monte sur la 2e marche devant Tom Sykes qui voit son avance fondre puisqu’il n’y a plus que 5 points entre les deux pilotes.

 

 

Laisser un commentaire