MotoAmerica Cameron Beaubier Yamaha

MotoAmerica, un championnat de haute volée

Cette semaine, à l’occasion des élections présidentielles américaines, Gazz-info passe à l’heure des États-Unis et vous propose une série d’articles sur la compétition moto version bannière étoilée. Assez peu médiatisé en Europe, le championnat MotoAmerica vaut vraiment le détour.

À l’image du British Superbike, le championnat américain de Superbike s’articule autour de quatre catégories. Le Superbike (catégorie reine), le Supersport (motos de 600 cm³), le Superstock 1000 et le Superstock 600. À ces catégories s’ajoute une formule mono-marque, la KTM RC Cup composée de KTM RC 390 (373 cm³).

Le championnat compte 10 épreuves avec, comme en Championnat du Monde Superbike, deux courses par week-end. Certaines se disputent sur des circuits bien connus en Europe tels que Laguna Seca, Austin (Texas) ou Road America et d’autres plus méconnus comme Sonoma, Pittsburgh ou Barber Motosports Park.

Cette saison, en catégorie Superbike, Cameron Beaubier (Yamaha) s’est adjugé le titre devant son coéquipier Josh Hayes (quadruple champion) et Toni Elias (Suzuki). En Supersport, JD Beach (Yamaha) a conservé son titre devant Garrett Gerloff (Yamaha) et le pilote français Valentin Debise. Au guidon d’une Suzuki du Team Hammer, Valentin a décroché une victoire et est monté sur le podium à 11 reprises en 16 courses.

Le championnat MotoAmerica n’a rien a envier aux autres championnats nationaux comme le British Superbike. « Les courses sont retransmises en direct grâce à BeIn Sport et les constructeurs s’y engagent de plus en plus », fait remarquer Valentin Debise qui nous a accordé une interview que nous publierons demain.

Mickael Choplin

Fondateur de GazzInfo

Laisser un commentaire