FSBK Leblanc Gimbert Le Vigeant course

FSBK : Valeurs sûres et jeunes talents pour une 35e saison

Fidèle à la tradition, c’est sur le mythique circuit du Mans que sera donné le coup d’envoi du Championnat de France Superbike du 25 au 27 Mars.

L’élite de la vitesse moto française attaque sa 35ème saison composée de sept rendez-vous. Au programme cette année, vous retrouverez : des valeurs sûres, de jeunes talents en pleine ascension, et le lancement d’une nouvelle formule pour les Champions de demain.

Grégory Leblanc va t-il pour la 4e saison d’affilée dominer la catégorie Superbike?

Depuis 2 saisons maintenant, les classes Evo et Stock ont été créées. Cette année encore, 2 titres de Champion de France seront décernés.

Sur la ligne de départ on retrouve le Champion de France 2015 en classe Evo : Grégory Leblanc (Kawasaki – Pirelli). Un duel féroce est d’ores et déjà plus qu’attendu avec David Checa (Yamaha – Dunlop) du team GMT 94 qui n’a cessé de monter en puissance en 2015 après sa blessure aux 24 Heures Moto du Mans l’an passé. L’espagnol a été l’homme fort de la fin de saison avec un « double – double » : 4 victoires consécutives de Carole à Albi. David Checa et sa Yamaha R1 ne sont plus descendus du podium depuis Magny Cours, c’est dire si les ambitions pour cette saison 2016 sont affichées.

Transfuge de la catégorie Stock à Evo, Romain Maitre (Suzuki – Dunlop), s’appuie sur une succession de résultats intéressants, notamment à Carole l’an passé, pour être le pilote n°1 du team Suzuki LMS cette saison. Gageons que Damien Saulnier, manager du team LMS, saura le mettre dans les meilleures prédispositions pour aborder sa saison avec de grandes ambitions.

Auréolé de son titre de Champion de France Stock, Kenny Foray passe en catégorie supérieure et rejoint les Evo au guidon d’une BMW chaussée en Pirelli. Parviendra-t-il à poursuivre son impressionnante domination au sein du team Tecmas ? Autre monument du FSBK, David Muscat (Ducati) sera présent une nouvelle fois cette saison. Le pilote chevronné multiple Champion de France, n’avait pourtant pas réussi à détrôner Grégory Leblanc en 2015 sur son circuit fétiche à Nogaro…nous réserve-t-il des surprises pour 2016 ?

Petit nouveau en Superbike mais pilote bien connu du paddock, David Perret vient cette année se mesurer à la catégorie reine du Championnat de France Superbike. 3ème l’année dernière en Supersport, David sera cette saison, au guidon d’une Yamaha en catégorie Evo. Venu « retrouver » des sensations en 2015, le pilote angevin s’est systématiquement illustré oscillant entre podium et victoire, à n’en pas douter, David se présente cette année avec de grandes ambitions.

Coté Stock, Matthieu Lagrive (Kawasaki), co-équipier de Grégory Leblanc en Championnat du Monde d’Endurance au sein du team officiel Kawasaki SRC, sera l’ultime favori. Le multiple Champion du Monde d’Endurance saura mettre à profit toute son expérience face à la jeune garde de la catégorie Stock.

Baptiste Guittet (Suzuki – Dunlop) du team LMS, sera aussi un des hommes à suivre cette saison. Auteur d’une saison 2015 remarquable qu’il conclut avec une seconde place au classement, Baptiste ambitionnera de monter sur la plus haute marche du podium. Vice-champion de France en Supersport l’année dernière, Robin Camus (Suzuki – Dunlop) lui fera concurrence au sein du même team. L’alchimie saura-t-elle prendre entre ces 2 compétiteurs assoiffés de victoire ?

La saison 2016, mettra également en lumière plusieurs nouveaux talents en Stock, comme le vainqueur des Coupes de France Promosport 1000 en 2015 : Alex Plancassagne. Le pilote, du team Yamaha 3ART, a fait sensation la saison dernière. Également Erwan Quellet, 2ème des Coupes de France Promosport 600 roulera sur une Yamaha cette saison.

Cette recrudescence de nouveaux prétendants au titre est aussi marquée par la présence de Gaëtan Gouget qui vient jouer les trouble-fêtes en catégorie Stock au guidon d’une Honda aux couleurs de la CBR 500 R Cup, formule de promotion que le pilote a littéralement dominée en 2015.

Supersport-Trophée Pirelli : suspens chez les jeunes talents

Depuis 2015, ces deux catégories ont été réunies et permettent aux jeunes pilotes de s’illustrer et de se mesurer aux compétiteurs de l’échelon supérieur. Une exposition qui permet d’offrir une tribune de choix à ces pilotes dont la valeur n’attend point le nombre des années.

Le Champion de France en titre, Cédric Tangre, sera de nouveau présent sur sa redoutable Suzuki. Le pilote du team Yohann Moto Sport compte bien renouveler sa performance de 2015 et réaliser un doublé. Avec une fin de saison dernière particulièrement bonne, il repart, en 2016, avec de l’ambition et de la confiance ! Les 7 étapes françaises seront également un formidable tremplin pour lui qui participera aux manches européennes du Championnat du Monde Supersport.

Après avoir terminé au pied du podium lors de l’exercice 2015, Hugo Clere (Yamaha) est plus que jamais déterminé. Son talent et sa fougue viendront s’ajouter à la sagesse qui le gagne à chaque course, pour jouer les premiers rôles cette saison.

Comment parler du Supersport, sans parler de Louis Bulle (Yamaha – Pirelli), à qui la victoire semblait promise avant l’étape de Carole l’an passé. Malheureusement pour lui, le circuit francilien ne lui a pas porté chance, une chute a littéralement ruiné ses rêves de titre. Finalement, Louis terminera cinquième du dernier exercice, avec l’ambition en 2016 de revenir et d’occuper la plus haute marche du podium. C’est désormais au sein du team Profil Moto que « Loulou » s’exprimera cette saison.

Deux pilotes qui seront suivis de près par Peter Polesso (Yamaha), auteur de belles performances la saison dernière, notamment à Lédenon, il tentera de nouveau de trouver sa place parmi le top 5.

Autres pilotes à surveiller, Yvan Laetzig (Yamaha), vainqueur du Trophée Pirelli 2015 et Martin Renaudin (Yamaha), le plus jeune pilote Supersport cette saison, qui se lanceront pour leur première saison en Supersport. Si leur ascension se poursuit en 2016, nous aurons la chance de les retrouver sur les podiums !

En Trophée Pirelli 600, c’est Félix Peron (Yamaha), avec une place de 4ème en 2015, qui semble endosser le rôle de favori cette année. Il sera au duel face au pilote albigeois Steven Neumann (Yamaha), l’un des plus gros challengers de cette catégorie. Nouveau sur le Trophée Pirelli, Clément Stoll (Triumph), 4ème des Coupes de France Promosport 600 l’année dernière, tentera de rester dans leurs roues.

Delannoy-Rousseau, Guignard-Poux, pour de nouveaux titres?

Le duo Sébastien Delannoy/Kévin Rousseau, 14 fois Champion de France Side Car, s’aligne de nouveau en F1 pour défendre son titre. Kévin nous précisait également sans cacher son enthousiasme que les Champions de France en titre « se sont également engagés cette saison pour l’intégralité du Championnat du Monde Side-Car, dont l’objectif est de figurer régulièrement dans le top 3 ».

Les grands rivaux des Champions de France, la paire bretonne Jonathan Huet/Sébastien Arifon, viendront de nouveau perturber la suprématie du Side n°1. Après 3 victoires en 2015 : Le Vigeant, Carole et Albi, le Side n°56 va jouer des coudes pour relayer les favoris au 2nd rang.

L’équipe de la famille VINET, Claude, le père au guidon et Cyril, le fils dans le panier, seront aussi dans la course. De même pour les grands animateurs du Championnat : Philippe Le Bail/Christian Chaigneau et leur célèbre side n°99 décoré d’un serpent.

Coté F2, la paire : Rémy Guignard/Frédérique Poux, partenaires dans la vie et en side-car, Champion de France F2 en titre rivalisera avec le duo Franck Barbier/ Emmanuel Debroise, 2ème en 2015. Ces derniers tenteront de se hisser sur la plus haute marche du podium.

Une bataille à laquelle le duo 100% féminin Estelle Leblond/Mélanie Farnier, 3ème l’an passé, prendra part. Les deux femmes comptent bien s’inspirer de leurs nombreux podiums en 2015 pour jouer les premiers rangs cette saison.

Objectif Grand-Prix-Championnat de France Moto3/Pré GP

Nouveauté de la saison 2016, la formule Objectif Grand Prix intègre le FSBK. Les pilotes pourront parfaire leur progression avec plus de trois heures de roulage par week-end, de quoi apprivoiser la notion de compétition. Thierry Capela, Kap Media, Promoteur d’Objectif Grand Prix, et la FFM, souhaitent, à travers cette nouvelle formule, favoriser l’accès au sport moto vitesse pour les jeunes. Les possibilités de modifications des machines étant limitées et les pneumatiques identiques pour l’ensemble des pilotes, Objectif Grand Prix est d’autant plus accessible qu’elle est économique.

Les courses annexes

La Honda CBR 500 R Cup, formule monotype du constructeur ailé, permettra aux jeunes talents de s’exprimer au sein du Championnat de France Superbike pour sa 3ème édition. Alors qui succèdera à Gaétan Gouget ? Les Gentlemen Riders seront toujours à la fête avec l’European Bike. Ces courses réservées aux machines européennes feront crisser les pneus des Aprilia, Ducati, BMW, KTM et autres pour le plaisir des spectateurs. Deux formules qui offriront un spectacle diversifié et intense pour 2016 !

D’après le communiqué de la FFM

 

Mickael Choplin

Fondateur de GazzInfo

Laisser un commentaire