FSBK Maxime Cudeville Le Mans

FSBK : Maxime Cudeville, le top 10 dans le viseur

Après une année d’apprentissage dans la catégorie Stock du championnat de France Superbike, Maxime Cudeville visera le top 10 en 2015. Il effectuera également ses débuts en Endurance.

Septième du Trophée Pirelli 600 en 2013, Maxime Cudeville a pris la direction de la catégorie Superbike du championnat de France la saison passée avec à la clé une 16e place au classement scratch et une 6e en Stock. Constamment en progrès au guidon de sa Kawasaki du Team CMS, Maxime s’est même rapproché du podium de la catégorie Stock en fin de saison. Son meilleur résultat fut un top 10 à Nogaro.

Objectif top 10 !

Pour 2015, si Axel Maurin file en CEV, Maxime prendra du galon au sein du Team CMS . Un statut qui lui permet de nourrir de grands espoirs : « J’ai décidé de repartir avec le Team CMS car je me sens bien au sein de cette équipe. De plus, grâce aux performances d’Axel, ils ont beaucoup de données sur chaque circuit. Comme je m’entends bien avec Axel, il me coachera lors de certains week-ends. Mon objectif sera d’être présent dans le top 10 à chaque course et monter sur le podium en Stock. »

2014 marqua également les premiers pas de Maxime en Endurance. Ainsi, il a participé aux 8h d’Oschersleben au guidon de la Kawasaki du Team Écurie Chrono Sport. Malgré quelques difficultés lors des qualifications, en course, Maxime et ses coéquipiers se classent 15e au général et 6e en Superstock. Fort de cette première expérience, Maxime participera au championnat du monde d’Endurance 2015 avec le Team 3ART. Il partagera le guidon de la nouvelle Yamaha R1 avec Olivier Depoorter et Gabriel Pons. « Nous viserons le podium de la catégorie Superstock. Avec la nouvelle Yamaha, le début de saison ne sera pas simple mais je suis optimiste », explique le pilote.

« Je serai à 200% »

L’endurance, Maxime aimerait s’y faire une place. « Même si l’approche est totalement différente par rapport à la vitesse car on partage la moto avec deux coéquipiers, je m’adapte bien et je ne suis pas pointilleux sur les réglages. Participer aux 24 heures du Mans, c’est un rêve de gosse. C’est une course mythique mais je ne me mets pas la pression pour autant. Je serai à 200 % », prévient-il.

Pour sa préparation physique, Maxime ne néglige aucun détail. Coach sportif, préparation mentale cours de sophrologie, alimentation saine, le jeune pilote s’impose une véritable hygiène de vie. « J’aime me lancer des défis et j’ai toujours été sportif. J’ai participé au marathon de Paris pour la première fois à l’âge de 19 ans », confie celui qui à 23 ans a récemment créé une base de loisirs au nord de Paris et qui s’apprête à participer à un stage de glisse (Noyes Camp) en Espagne.

Mickael Choplin

Fondateur de GazzInfo

Laisser un commentaire