Bol d'Or Yamaha Viltaïs Experience qualifications

FIM EWC : Yamaha Viltaïs Experience garde la catégorie EWC en ligne de mire

En attendant de pouvoir jouer dans la cour des « grands » le Yamaha Viltaïs Experience vise une première victoire en catégorie Superstock sur une course de 24 heures ce week-end à l’occasion du 81e Bol d’Or.

À l’issue de la saison 2016-2017 du FIM EWC, auréolé d’un titre de champion du monde en Superstock, le Yamaha Viltaïs Experience avait émis le souhait de passer en catégorie EWC. Néanmoins, pour ce 81e Bol d’Or, la Yamaha #333 est toujours inscrite en catégorie Superstock. Catégorie dans laquelle elle a d’ailleurs réalisé la pole position à l’issue des qualifications.

Interrogé lors de la traditionnelle conférence de presse d’après qualifications, Yannick Lucot, team manager du Yamaha Viltaïs Experience, est revenu sur ce choix et sur l’avenir de son équipe en Superstock : « Nous nous sommes dits que nous pouvions rester en Superstock puisque la saison calendaire n’est pas finie et que nous n’avons pas gagné de course en mondial. De plus, il faut que tout le monde soit d’accord et en priorité nos deux partenaires Yamaha et Michelin. C’est une discussion que nous devons avoir à trois, cet hiver. Les premières discussions laisseraient penser que ça leur va bien que nous restions en Superstock parce que Yamaha est déjà bien représenté en EWC par le GMT94 et le YART. Il ne faudra pas se décider trop tard si nous voulons être performants aux 24 Heures Motos. J’avais dit que jamais on n’envisagera de passer à la catégorie EWC si nous ne sommes pas capables de remporter la catégorie Superstock. Aujourd’hui, nous l’avons fait. »

L’hiver pourrait donc porter conseil pour l’équipe basée à Moulins (Allier). En attendant, Viltaïs vise, ce week-end, une première victoire en catégorie Superstock sur une course de 24 heures. « On s’applique à chaque course. Nous avons remporté la coupe du monde sans avoir gagné la moindre course. Nous les abordons toutes de la même manière avec la même sérénité, la même confiance et la même détermination. Cette année nous y avons ajouté de l’humilité parce qu’il faut repartir de zéro. C’est un nouveau départ », estime le team manager.

Mickael Choplin

Fondateur de GazzInfo

Laisser un commentaire