Bol d'Or Honda Endurance Racing Qualifications

FIM EWC : suivez le 82e Bol d’Or en direct grâce à notre fil info

Kawasaki imprime le rythme en tête du 82e Bol d’Or. Suivez les faits de course de cette première épreuve du FIM EWC 2018-2019 grâce à notre fil info.

15 h : la Honda #1 du F.C.C TSR Honda France pilotée par Josh Hook, Freddy Foray et Mike Di Meglio remporte la 82e édition du Bol d’Or. Elle s’impose devant la Yamaha #7 du YART-Yamaha et la Yamaha #13 du Penz13.com/Wepol Racing Team.

En catégorie Superstock, victoire pour la BMW #56 du GERT56 pilotée par Julian Puffe, Stefan Kerschnaumer et Filip Altendorf. Cette machine s’impose devant la Kawasaki #4 de l’équipe Webike Tati Team Trickstar et la Suzuki #44 du No Limits Motor Team.

« Nous n’avons pas été chanceux de toute la course. Nous sommes revenus de la 25e à la 2e place. Mes coéquipiers ont fait un travail incroyable. Nous allons travaillé dur cet hiver et nous serons prêts pour les 24 Heures Motos », Niccolò Canepa (Yamaha #7).

14 h 41 : l’écart entre la Honda #1 et la Yamaha #7 est maintenant de 1’18.

14 h 40 : la voiture de sécurité s’efface et la course reprend son rythme normal.

14 h 37 : ravitaillement sous voiture de sécurité pour la Yamaha #7 du YART-Yamaha. L’équipe autrichienne pourrait perdre un demi-tour et ainsi laisser la victoire à la Honda #1.

14 h 32 : chute de la Kawasaki #3 du Team 33 Coyote Louit Moto pilotée par Enzo Boulom. Début d’incendie sur la moto. La voiture de sécurité entre en piste.

14 h 30 : il reste 30 minutes de course et l’écart entre la Honda #1 et la Yamaha #7 est seulement de 13 secondes.

14 h 14 : des nouvelles de Camille Hedelin qui a chuté ce matin au guidon de la BMW #9 de l’équipe Tecmas BMW. Le pilote français souffre d’une fracture du poignet. Sa chute est consécutive à la casse d’un collier de durite du circuit de refroidissement. La BMW #9 franchira tout de même la ligne d’arrivée.

14 h 11 : l’écart entre la Honda #1 et la Yamaha #7 n’est plus que de 20 secondes ! Niccolò Canepa fait le forcing pour remonter sur Freddy Foray.

« Nous avons rencontré des problèmes d’électronique et d’embrayage. Nous avons fait la course avec deux pilotes puisque le troisième s’est blessé. Nous espérons gagner une position. Je suis content de pouvoir compter sur une  sibonne équipe », Amir Ghanem (BMW #21)

14 h 05 : la Honda #1 de l’équipe F.C.C TSR Honda ravitaille. Freddy Foray succède à Mike Di Meglio au guidon de cette machine.

Alors que nous entamons la dernière heure de course, voici le top 31 du classement général :

13 h 43 : la BMW #56, leader de la catégorie Superstock est maintenant en sixième position.

« On vit pour ces courses de 24 heures. Nous étions descendus à la 25e position après une chute. Les pilotes ont fait du très bon boulot. On veut essayé de gagner la course en gardant à l’esprit que nous n’avons plus d’antipatinage. On doit rester concentré », Max Neukirchner (Yamaha #7)

Le point sur le classement alors qu’il reste deux heures de course :

12 h 56 : la Kawasaki #11 du Team SRC Kawasaki désormais quatrième du classement général, reprend la piste avec Jérémy Guarnoni.

12 h 53 : chute spectaculaire de la Kawasaki #40 du Fast Team Racing. La voiture de sécurité entre en piste.

12 h 50 : le malheur des uns fait le bonheur des autres. La Honda #1 de l’équipe F.C.C TSR Honda profite des ennuis mécaniques de la Kawasaki #11 pour passer en tête de la course.

12 h 47 : la Suzuki #72 du Junior Team Le Mans Sud Suzuki, 18e, est au ralenti sur le circuit. Louis Rossi est au guidon de cette moto qui a déjà connu des problèmes d’embrayage plus tôt dans la course.

12 h 44 : la kawasaki #11 du Team SRC Kawasaki est de retour dans son stand. Il y a quelques minutes, cette machine a rencontré des problèmes de shifter. L’équipe procède au changement de la coque arrière et du réservoir.

« Nous avons rencontré un problème électronique. Jérémy a repris la piste, l’équipe st prête en cas de nouveau problème. Il faut continuer d’attaquer car on ne sait jamais ce qui peut se passer. On peut s’estimer chanceux d’avoir une telle avance », Randy De Puniet (Kawasaki #11)

12 h 37 : la Kawasaki #11 reprend la piste. La moto aurait rencontré un problème électrique.

12 h 35 : Coup de théâtre ! la Kawasaki #11 du Team SRC Kawasaki est rentrée dans son stand. Les mécaniciens de l’équipe interviennent sur la moto. L’équipe possède cinq tours d’avance sur la Yamaha #13.

12 h 23 : ravitaillement pour la Suzuki #2 du SERT, sixième du classement général. Etienne Masson cède le guidon à Gregg Black.

12 h 21 : on trouve cinq machines de la catégorie Superstock dans le top 15 du classement général. Voici le top cinq de cette catégorie :

  1. BMW #56 – GERT56
  2. Kawasaki #4 – Webike Tati Team Trickstar
  3. Suzuki #44 – No Limits Motor Team
  4. Yamaha #777 – Wojcik Racing Team 2
  5. Kawasaki #24 – BMRT3D Maccio Racing

12 h 16 : belle course régulière pour la Yamaha #65 de l’équipe allemande Motobox-Kremer Racing. Cette moto pilotée par Christopher Kemmer, Geoffroy Dehaye et Grégory Ortiz occupe la neuvième place du classement général.

Un point sur le classement alors qu’il reste trois heures de course :

11 h 56 : chute de la Yamaha #14 de l’équipe Maco Racing pilotée par Anthony Dos Santos. Il y a de l’huile sur la piste !

11 h 55 : la BMW #90 de l’équipe LRP Poland est arrêtée sur le circuit. Cette machine est en 20e position du classement général.

11 h 52 : ravitaillement pour la machine de tête, la Kawasaki #11. David Checa cède le guidon à Randy De Puniet.

11 h 48 : parmi les machines du top cinq, celle qui a passé le moins de temps au stand est la Kawasaki #8 du Team Bolliger Switzerland avec 21 minutes et deux secondes d’arrêt. Elle devance la Kawasaki #11 du Team SRC Kawasaki.

11 h 37 : la Suzuki #212 du Team Dunlop Motors Events est rentrée dans son stand. Valentin Hirth a ramené la moto au stand à la poussette et s’est écroulé de fatigue dans la voie des stands.

11 h 31 : la Suzuki #2 est de retour en piste après remplacement du repose pied gauche pour la deuxième fois depuis le départ. Etienne Masson succède à Vincent Philippe au guidon de cette machine.

11 h 28 : la Suzuki #2 est de nouveau poussée dans son stand.

« Nous somme sur le podium pour l’instant mais la course n’est pas terminée. Il faut rester concentré », Freddy Foray (Honda #1)

11 h 25 : la Suzuki #2 du Suzuki Endurance Racing Team a repris la piste. Vincent Philippe figure à la sixième place du classement général à 11 tours des leaders.

11 h 21 : après 20 heures de course, le nombre d’abandons s’élève à 14. L’an passé, au même moment, 27 machines avaient été contraintes à l’abandon.

« C’était une bataille fantastique. Freddy Foray est un pilote renommé en Endurance et moi je suis un nouveau venu alors je savais qu’il fallait tout donner. Nous avons reçu la Yamaha il y a moins de trois semaines et l’équipe a fait un formidable travail. On croise les doigts pour aller au bout », Danny Webb (Yamaha #13)

Quelques images de la course depuis le départ hier à 15 heures.

11 h 05 : Freddy Foray au guidon de la Honda #1 de l’équipe F.C.C TSR Honda France double Danny Webb et s’empare de la deuxième position.

Le point sur le top 31 de l’épreuve après 20 heures de course

« Depuis 7 heures du matin, nous avons des vibrations au niveau de l’embrayage. Ce n’était plus possible en terme de pilotage alors j’ai préféré m’arrêter », Vincent Philipe (Suzuki #2)

10 h 57 : la Yamaha #13 du Penz13.com/Wepol Racing Team passe en deuxième position. La Suzuki #1 du SERT est toujours dans son stand et glisse logiquement en sixième position.

10 h 53 : la Suzuki #2 du SERT, deuxième du classement général est rentrée dans son stand. L’équipe intervient sur l’embrayage de la moto.

10 h 50 : la Yamaha #10 de l’équipe Sweden Endurance Racing Team est arrêtée sur le circuit. Cette machine occupe la 12e place du classement général.

Alors qu’il reste plus de quatre heures de course, la Kawasaki #11 du Team SRC Kawasaki mène toujours la course. Randy De Puniet, Jérémy Guarnoni et David Checa possède quatre tours d’avance sur la Suzuki #2 du Suzuki Endurance Racing Team. Derrière, la bagarre fait rage pour la troisième marche du podium. La Yamaha #13 et la Honda #1 de l’équipe F.C.C TSR Honda France sont actuellement à la bataille. La Yamaha #7 du YART-Yamaha complète le top cinq.

En catégorie Superstock, c’est la BMW #56 de l’équipe GERT56 qui pointe en tête et à la septième place du classement général. Elle possède deux tours d’avance sur la Kawasaki #4 du Webike Tati Team Trickstar. La Suzuki #44 de l’équipe italienne No Limits Motor Team est troisième.

« Tout le monde est très proche dans le top cinq. J’ai fait un bon relais malgré le fait que je n’avais pas d’électronique. On va essayer de résoudre ce problème », Broc Parkes (Yamaha #7)

19 h 10 : gêné en piste  par un retardataire, Vincent Philippe (Suzuki #2) en tête de la course ne possède plus que trois secondes d’avance sur la Honda #1 de l’équipe F.C.C TSR Honda.

19 h 01 : Vincent Philippe (Suzuki #2) améliore le record du tour en course 1’55 »620.

Voici le top 31 du classement général après quatre heures de course.

18 h 54 : Freddy Foray (quatrième) au guidon de la Honda #1 de l’équipe F.C.C TSR Honda signe le meilleur tour en course en 1’55 »696.

18 h 53 : la BMW #93 de l’équipe tchèque Exteria KSPCS Racing Team a été signalée à l’arrêt sur le circuit. Le pilote est reparti.

18 h 46 : belle régularité pour la Kawasaki #8 du Team Bolliger Switzerland pilotée par Roman Stamm, Sébastien Suchet et Jonathan Hugot. L’équipe suisse est septième du classement général devant la Yamaha #14 du Maco Racing.

18 h 44 : radiateur percé pour la Suzuki #50 de l’équipe Motors Events.

18 h 42 : la bataille entre la Suzuki #2 du SERT et la Kawasaki #11 du Team SRC Kawasaki reprend de plus belle. Vincent Philippe et Jérémy Guarnoni se disputent la tête de la course.

18 h 40 : 44e du classement général, la Kawasaki #24 du BMRT3D Maccio Racing pilotée par Anthony Loiseau, Jimmy Maccio et Jonathan Hardt roule actuellement sans shifter. Cette pièce permet de passer les vitesses sans embrayer et sans couper les gaz.

18 h 28 : la Yamaha #36 de l’équipe 3ART-Moto Team 95, nouvelle venue en catégorie EWC, rencontre actuellement un problème mécanique. La moto est actuellement dans son stand et en 50e position du classement général.

18 h 25 : notons qu’un seul abandon a été enregistré depuis le départ. Il s’agit de la Yamaha #96 de l’équipe Moto Ain ECS qui a rencontré une casse moteur.

18 h 23 : la Suzuki #50 de l’équipe Motors Events est rentrée dans son stand. Cette moto est en 37e position du classement général.

« Nous avons perdu de nombreuses secondes dans cette histoire. Nous avons un plan de consommation qui est bien défini et là je ne sais pas pourquoi c’est arrivé », Randy De Puniet (Kawasaki #11)

18 h 18 : alors qu’elle devait ravitailler, la Kawasaki #11 pilotée par Randy De Puniet rejoint son stand au ralenti. Le pilote français a failli tomber en panne d’essence.

Ambiance dans le stand de l’équipe allemande GERT56. Tout va bien puisque la BMW #56 mène actuellement la catégorie Superstock et apparaît à la dixième place du classement général.

18 h 01 : Randy De Puniet améliore son propre record du tour en course en 1’55 »794. Il repousse la Suzuki #2 du SERT à 18 secondes.

18 h : les cinq premières machines au classement se tiennent en 28 secondes après trois heures de course !

17 h 52 : la Kawasaki #33 du Team 33 Coyote Louit Moto est toujours immobilisée à son stand. Cette moto rencontre des problèmes moteur.

17 h 48 : suite aux ravitaillements de toutes les machines du groupe de tête, la Kawasaki #11 du Team SRC Kawasaki récupère la tête de la course. Elle possède 13 secondes d’avance sur la Suzuki #2 du SERT. La Honda #1 de l’équipe F.C.C TSR Honda, troisième, possède 18 secondes de retard sur la moto de tête.

« On sait qu’on a une moto avec une consommation assez faible. C’était mon premier relais alors j’ai attaqué. Cependant j’essaie aussi d’économiser un peu d’énergie car j’ai encore de nombreux relais à accomplir. Nous avons une bonne stratégie », Grégory Leblanc (Honda #111)

17 h 42 : c’est au tour de la Honda #111 de Honda Endurance Racing de ravitailler. Grégory Leblanc cède sa place à Erwan Nigon Avec 28 tours par relais, la CBR 1000 RR est la machine du groupe de tête qui consomme le moins. Un avantage non négligeable sur une course de 24 heures.

17 h 40 : après 27 tours de relais, Etienne Masson ravitaille et cède le guidon de la Suzuki #2 à Gregg Black.

17 h 28 : Josh Hook se tient prêt à prendre le guidon de la Honda #1 actuellement aux mains de Mike Di Meglio.

17 h 25 : 349 km/h pour Etienne Masson au bout de la ligne droite du Mistral avec la Suzuki #1 du Suzuki Endurance Racing Team.

17 h 23 : les trois anciens pilotes du GMT94-Yamaha sont actuellement piste. Avantage à David Checa qui mène la course avec la Kawasaki #11. Mike Di Meglio sur la Honda #1 du F.C.C TSR Honda est troisième tandis que Niccolò Canepa pointe en quatrième position avec la Yamaha #7 du YART-Yamaha.

17 h 22 : la Kawasaki #33 du Team 33 Coyote Louit Moto est ramenée à son stand par la dépanneuse. Elle avait réalisé la pole position en catégorie Superstock à l’issue des qualifications. C’est maintenant la Suzuki #72 du Junior Team Le Mans Sud Suzuki qui mène cette catégorie.

17 h 20 : la première équipe privée au classement général est la Yamaha R1 #13 de l’équipe Wepol Racing Team. Cette machine actuellement pilotée par Sheridan Morais pointe en sixième position.

17 h 11 : la BMW #6 de l’équipe ERC-BMW Motorrad Endurance reprend la piste après près de 50 minutes d’arrêt. Cette pointe à la 56e place du classement général. C’est Mathieu Gines qui est au guidon de la moto.

Voici le top 31 de l’épreuve après deux heures de course :

Retour en image sur le départ de la Honda #111 de Honda Endurance Racing alors pilotée par Erwan Nigon :

« Nous attaquerons durant la nuit », Sébastien Gimbert (Honda #111)

16 h 46 : levier d’embrayage cassé pour la Yamaha R1 #61 de l’équipe Mototech EWC Team. L’équipe belge procède également au remplacement du support de carénage avant.

« J’ai un peu oublié que nous sommes dans une course d’Endurance mais c’était une belle bataille avec la Suzuki. David va maintenant faire un bon relais. Pour l’instant nous sommes en tête donc tout va bien », Jérémy Guarnoni (Kawasaki #11)

16 h 37 : Jérémy Guarnoni (Kawasaki #11) effectue un ravitaillement et cède le guidon à David Checa. Le pilote espagnol fait ainsi ses débuts en course au guidon de la Kawasaki du Team SRC Kawasaki.

16 h 33 : la bataille à deux est désormais une bataille à trois ! Vincent Philippe (Suzuki #2), Freddy Foray (Honda #1) et Jérémy Guarnoni (Kawasaki #11) se battent pour la première place.

« Ce n’est pas une grosse chute mais la moto a heurté le mur. Nous avons besoin de changer des pièces électroniques et vérifier l’état de la fourche car  il y a eu un gros impact », Kenny Foray (BMW #6)

16 h 28 : en catégorie Superstock, c’est maintenant la BMW #56 de l’équipe GERT56 qui pointe en tête. Elle devance la Suzuki #72 du Junior Team Le Mans Sud Suzuki et la Kawasaki #33 du Team 33 Coyote Louit Moto.

Retour en image sur le début de la course :

16 h 22 : la BMW #6 de l’équipe ERC-BMW Motorrad Endurance a rejoint son stand. Rappelons que Julien Da Costa a chuté à 16 h 05. Cette moto est reléguée à la 53e position.

16 h 18 : Jérémy Guarnoni (Kawasaki #11) réplique et repasse Vincent Philippe au guidon de la Suzuki #1 du SERT.

16 h 16 : changement de leader ! Vincent Philippe (Suzuki #1) double Jérémy Guarnoni (Kawasaki #11) dans la ligne droite du Mistral.

16 h 12 : fin de la neutralisation. La course reprend ses droits. La Kawasaki #11 du Team SRC Kawasaki pilotée par Jérémy Guarnoni est en tête devant la Suzuki #2 du SERT et la Honda #111 de l’équipe Honda Endurance Racing.

16 h 05 : double chute de la BMW #6 de l’équipe ERC-BMW Motorrad Endurance pilotée par Julien Da Costa et la Yamaha #12 du team LCR Endurance. Julien Da Costa ne parvient pas à rallumer sa moto et la ramène à la poussette. La voiture de sécurité entre en piste.

16 h : voici le top 30 de la course après une heure de course

15 h 57 : chute de la Yamaha #333 de l’équipe Yamaha Viltaïs Pierret Experiences pilotée par Alan Techer. La moto est rentrée dans son stand pour réparation.

« C’était un bon relais même si je me suis fais quelques frayeurs dans le trafic. Il fallait se maintenir dans le top cinq. Nous avons un bon rythme de course », Gregg Black (Suzuki #1)

15 h 44 : nouveau record du tour en course. Il est l’œuvre de Randy De Puniet au guidon de la Kawasaki #11 en 1’55 »805.

15 h 43 : la BMW #6 de l’équipe ERC-BMW Motorrad Endurance est la première machine du groupe de tête à ravitailler. Kenny Foray cède le guidon à Julien Da Costa.

15 h 41 : la Suzuki #3 de l’équipe AM Moto Racing est la première machine à effectuer un ravitaillement. Anthony Violand cède le guidon à Anthony Aliern.

15 h 38 : Randy De Puniet fait le boulot au guidon de la Kawasaki #11. Il est le seul pilote avec Marvin Fritz (Yamaha #7) à aligner les tours en 1’56 et possède maintenant 4,5 secondes sur la BMW #6 et la Suzuki #1.

15 h 30 : après 30 minutes de course, la Kawasaki #11 aux mains de Randy De Puniet est toujours en tête. Le pilote français compte quatre dixièmes d’avance sur la BMW #6 de l’équipe ERC-BMW Motorrad Endurance et 1,3 secondes sur la Suzuki #2 du Suzuki Endurance Racing Team.

En catégorie Superstock, la Kawasaki #33 du Team 33 Coyote Louit Moto pilotée l’italien Kevin Manfredi mène la danse devant BMW #56 et la Suzuki #72 du Junior Team Le Mans Sud Suzuki.

15 h 24 : Erwan Nigon (Honda #111) grimpe à la cinquième place en doublant Marvin Fritz (Yamaha #7)

15 h 22 : la Yamaha #61 de l’équipe belge Mototech EWC Team pilotée par Nigel Walraven a gagné trois position en ce déébut de course. La moto pointe à la 22e position du classement général.

15 h 15 : voici le top cinq du classement général après 15 minutes de course.

  1. Kawasaki #11 – Randy De Puniet
  2. BMW #6 – Kenny Foray +0,478
  3. Suzuki #2 – Gregg Black +1,211
  4. Honda #1 – Josh Hook +1,741
  5. Yamaha #7 – Marvin Fritz +3,156

15 h 12 : Gregg Black (Suzuki #1), troisième au classement, vient de réaliser le meilleur tour en course 1’56 »050.

Retour en image sur le départ :

15 h 06 : 3e tour ! La Kawasaki #11 pilotée par Randy De Puniet mène désormais la danse. La BMW #6 suit tandis que Gregg Black au guidon de la Suzuki #2 a glissé à la troisième place. En catégorie Superstock, la Kawasaki #33 du Team Coyote 33 Louit Moto est en tête et à la dixième place du classement général.

15 h 02 : au guidon de la BMW #6 de l’équipe ERC-BMW Motorrad Endurance Kenny Foray boucle le premier tour la course en tête. Il devance la Kawasaki #11, la Suzuki #2 et la Honda #1.

15 h : le 82e Bol d’Or est lancé ! Très bon départ pour Gregg Black au guidon de la Suzuki #1 du Suzuki Endurance Racing qui vire en tête au premier virage.

La Kawasaki #11 du Team SRC Kawasaki pilotée par Randy De Puniet, Jérémy Guarnoni et David Checa s’élancera en pole position. Elle devance la Honda #1 de l’équipe japonaise F.C.C TSR Honda. Cette machine, Championne du Monde en titre est pilotée par Josh Hook, Freddy Foray et Mike Di Meglio. La Yamaha R1 #7 du YART-Yamaha complète le top trois.

Enfin, en catégorie Superstock, c’est la Kawasaki #33 du Team Coyote 33 Louit Moto qui a réalisé le meilleur temps devant la BMW #56 de l’équipe allemande GERT56.

59 équipes participent à ce Bol d’Or. La course s’annonce intense et indécise.

Mickael Choplin

Fondateur de GazzInfo

Laisser un commentaire