Bol d'Or FCC TSR Honda Mike Di Meglio

FIM EWC : intégration express pour les ex-pilotes du GMT94-Yamaha

Mike Di Meglio, Niccolò Canepa et David Checa se sont très bien adaptés à leurs nouvelles équipes et motos à l’occasion du 82e Bol d’Or.

Avant d’aborder cette 82e édition du Bol d’Or, les ex-pilotes du GMT94-Yamaha avaient de quoi se montrer anxieux. Mike Di Meglio, Niccolò Canepa et David Checa devaient faire face à des machines au comportement différent de ce qu’ils avaient connu ces dernières saisons mais aussi des pneumatiques, freins et suspensions d’autres fabricants. Les essais et les qualifications ne furent pas de trop pour qu’ils puissent prendre leurs marques.

En course, Mike Di Meglio, Niccolò Canepa et David Checa se sont retrouvés à un moment ou à un autre en position de la remporter. Au final, deux d’entre eux ont eu la chance de monter sur le podium.

« Après trois heures, je pensais que c’était fini », Niccolò Canepa (Yamaha #7)

Honneur aux vainqueurs. Mike Di Meglio a remporté ce 82e Bol d’Or au guidon de la Honda #1 de l’équipe japonaise F.C.C TSR Honda France. Il confie : « C’était assez compliqué parce qu’il s’est passé peu de temps entre les 8 Heures de Suzuka et le Bol d’Or. Il a fallu vite s’adapter. J’ai essayé de prendre cette course comme un entraînement sur la longueur. Il fallait prendre et assurer les relais les uns après les autres. Puis j’étais assez content parce qu’au fur et à mesure des relais, je commençais à me sentir bien sur la moto. Je commençais à jouer avec. Ça a été une course de fou parce que nous avons connu des problèmes mécaniques mais nous n’avons rien lâché et nous avons tout donné. Il faut garder cet état d’esprit pour les prochaines courses ».

Avec le YART-Yamaha, Niccolò Canepa a terminé (ou échoué, c’est selon) à la deuxième place. Cette course fut un véritable ascenseur émotionnel pour le pilote italien. Il raconte : « Je suis vraiment content. Tout a bien fonctionné et mes coéquipiers ont été rapides. C’était une course folle du début à la fin. Après trois heures, je pensais que c’était fini mais nous avons pu revenir et nous nous sommes battus pour une victoire potentielle jusqu’à la fin. Il aurait été possible de dépasser la Honda #1, malheureusement la voiture de sécurité est sortie au pire moment possible, mais c’est l’Endurance! »

Bol,Dor,2018,STEAM SRC KAWASAKI FRANCE, GUARNONI Jeremy, CHECA David, DE PUNIET Randy, Kawasaki, ZX-10R, EWC

Malgré une pole position acquise vendredi, la première course de David Checa avec le Team SRC Kawasaki ne s’est pas aussi bien terminée qu’elle avait débuté. Durant 21 h 30, la Kawasaki #11 a animé la tête de la course. Mais à 12 h 30, l’équipe managée par Gilles Stafler a rencontré des problèmes électriques. La Kawasaki #11 a finalement franchi la ligne d’arrivée aux mains de David Checa en septième position.

Pierre Scomo, directeur de la compétition Kawasaki France souligne la performance des pilotes, de l’équipe et plus particulièrement de David Checa : « Nous avons tous été ravis et agréablement surpris de l’intégration de David Checa. À lui comme aux deux autres pilotes ainsi qu’à toute l’équipe, nous leur devons une revanche et ce, dès la seconde épreuve qui aura lieu en avril prochain à l’occasion des mythiques 24 Heures Motos ».

Mickael Choplin

Fondateur de GazzInfo

Laisser un commentaire