24h Motos YART Pré-Mans

Essais Pré-Mans : Yamaha Austria provoque les favoris

Yamaha, Honda, Kawasaki, Suzuki et BMW étaient tous présents sur le circuit Bugatti mardi et mercredi pour préparer les 24 Heures Motos.

Pour la première fois depuis l’édition 2014 des 24 heures du Mans Motos, les routes de Yamaha, Honda, Kawasaki, Suzuki et BMW se sont croisées. Ces cinq constructeurs se sont surtout attachés à peaufiner les derniers détails avant l’épreuve inaugurale du championnat du monde d’Endurance qui se déroulera sur ce même tracé. Quels enseignements tirer de ces deux journées d’essais?

Pour cette première confrontation, la météo ne fut pas forcément clémente comme le raconte, Grégory Leblanc, pilote de la Kawaskai n°11 : « Encore une fois nous avons dû composer avec une météo pas vraiment profitable. Mercredi matin, nous n’avons pas pu rouler car la piste était encore humide des averses de la nuit et mardi nous avions dû commencer avec les pneus pluie. C’est comme ça, peut être que nous aurons une bonne surprise pour la semaine de la course ».

Morais et le YART affolent le chrono

Sheridan Morais (Yamaha Monster YART), toujours enclin à faire parler la poudre, s’est montré extrêmement rapide. Mercredi après-midi, l’équipe autrichienne a chaussé des pneus de qualifications et affolé le chronomètre. 1’36″8 pour le pilote sud-africain selon une indiscrétion. Un chrono (s’il est exact) qui démontre le potentiel de la nouvelle Yamaha R1. Dans le clan du GMT#94, on a connu deux chutes. Une première mardi matin et une seconde mercredi après-midi. « Nous nous serions bien passés de ces deux chutes.  Mais nous sommes chanceux. Mathieu Gines n’a rien et c’est bien le plus important », a déclaré Christophe Guyot, team manager, avant d’ajouter « Nous en savons beaucoup plus sur les pièces à protéger en cas de scénario catastrophe comme cela peut parfois arriver ». La nouvelle silhouette de la R1 pourrait rendre les chutes bien plus dommageables que par le passé.

Chez Suzuki, le SERT était en quête d’équilibre. Une mise au point, là aussi, retardée par la chute d’Anthony Delhalle, mercredi après-midi au virage du raccordement. Le Team SRC Kawasaki a quant à lui travaillé uniquement avec des pneus de course durs. « C’est la première fois que je ne passe pas au moins un pneu tendre voire de qualif pour juger du potentiel extrême de notre machine. Mais le résultat est tout de même là puisque nous sommes dans le même rythme que nos adversaires. De plus, entre Matthieu Lagrive, Fabien Foret et moi il n’y a que 3 dixièmes d’écart et ça c’est plus que positif. Visiblement cette homogénéité n’est pas toujours présente chez nos adversaires », a confié Grégory Leblanc.

Pour Honda, Sébastien Gimbert, Freddy Foray et Julien Da Costa ont semblent-il aligné les bons chronos. Steven Casaer, manager de course, détaille : « Nous avions organisé un programme que nous avons suivi et nous avons même eu le temps de perfectionner quelques détails afin d’améliorer la moto pour les pilotes. Nous avons été chanceux d’avoir une journée sur le mouillé et une autre sur le sec, ce qui nous a permis de tester différentes solutions de pneus avec Dunlop pour se préparer pour la course.

La curiosité de ces essais Pré-Mans, résidait dans la présence de la BMW officielle du Team Penz13.com. Markus Reiterberger, Bastien Mackels et Pedro Valcaneras se sont relayés au guidon de la S1000RR. Malgré une panne d’essence (sûrement dû à un test d’autonomie), les pilotes ont régulièrement roulé en 1’38″6 et 1’38″9.

Qui a le mieux travaillé?

En catégorie Superstock, le Junior Team LMS a offert beaucoup de temps de roulage à son pilote réserviste, Dylan Buisson. Victime d’un traumatisme crânien ce week-end à l’occasion de la manche d’ouverture du championnat de France Superbike, Romain Maitre était présent dans le stand. Le Qatar Endurance Racing Team a fait rouler sa nouvelle recrue : Arturo Tizon. L’ancien pilote Honda National Motos devrait partager le guidon de la Kawasaki n°95 avec Alex Cudlin et Mashel Alnaimi.

Qui de Yamaha, Suzuki, Kawasaki, Honda ou BMW a le mieux travaillé? Qui est le favoris pour remporter la 38e édition des 24 Heures Motos? La véritable hiérarchie, nous ne la verrons qu’à l’issue des qualifications. Pour sûr, le chrono ne mentira pas !

Retrouvez nos images de ces essais Pré-Mans ici et .

Mickael Choplin

Fondateur de GazzInfo

Laisser un commentaire