24 Heures Motos ravitaillement

Endurance : les courses se gagnent aussi dans les stands

En Endurance, les courses se gagnent autant sur la piste que dans les stands. Lors des ravitaillements, les mécaniciens doivent agir avec rapidité et précision.

En Championnat du Monde d’Endurance FIM EWC, les motos ont besoin d’être ravitaillé en carburant et changer leurs pneumatiques toutes les 50 minutes. Les ravitaillements sont aussi l’occasion pour les pilotes de se relayer. Les arrêts aux stands sont synonymes de valses des mécaniciens. Ils sont surentraînés et agissent avec rapidité et précision.

Il faut dire que l’enjeu est grand. Si les pilotes s’attèlent à gagner de précieuses secondes en piste, les mécaniciens ont obligation de ne pas en perdre lors des ravitaillements. S’ils semblent agir avec une certaine facilité c’est parce qu’ils réalisent de nombreux entraînements, tout au long de la saison et en amont des épreuves comme le prouve cette vidéo enregistrée la semaine des 24 Heures Motos.

Rappelons que les machines de la catégorie EWC (catégorie reine du FIM EWC) sont équipées d’un système de changement rapide des roues contrairement à celles engagées en Superstock. Le ravitaillement en carburant doit se dérouler après toute autre intervention, machine béquillée. Lors d’un arrêt devant le stand, quatre personnes seulement sont autorisées à travailler sur la machine, pilote compris. À l’intérieur du stand, le nombre d’intervenants est libre.

Aujourd’hui, à l’occasion des 8 Heures du Slovakia Ring, quatrième manche du FIM EWC, la course pourrait bien se gagner dans les stands.

Mickael Choplin

Fondateur de GazzInfo

Laisser un commentaire