GMT#94 podium 24h du Mans

Endurance : dix ans que le GMT#94 attendait cela

À l’issue d’une course intense, la Yamaha du GMT#94 a franchi la ligne d’arrivée à la seconde position et offre à son équipe et ses pilotes le titre de champion du monde d’Endurance.

15h, hier. Christophe Guyot, team manager de la Yamaha peut exulter. Sa Yamaha n°94 pilotée par David Checa, Kenny Foray et Mathieu Gines vient de franchir la ligne d’arrivée des 37e 24 Heures du Mans Moto à la seconde place. Un résultat suffisant pour lui offrir un second titre de champion du monde d’Endurance après celui obtenu en 2004 avec le trio Checa/Costes/Gimbert.

Sur le podium, le team manager revient sur la course et ne peut cacher son émotion. Il a alors confié : « C’était une course incroyable. Pendant les huit premières heures, il a fallu que l’on chasse la quatrième place pour avoir une chance d’être champion du monde et de maîtriser notre destin. Après être passé troisième nous ne pouvions pas relâcher l’effort car la Yamaha n°7 était derrière nous. À deux heures de l’arrivée on s’est rendu compte qu’on s’était ressaisi du côté du SERT. Sur le sec, c’était très difficile de les reprendre. On peut donc dire que c’était une course de l’extrême. Les pilotes ont tout donné toute l’année. Ce sont des pilotes d’exception qui méritent d’être champions du monde. Je suis très fier de ce qu’ils ont réalisé. »

Pilote au sein du GMT#94 depuis 2003, David Checa décroche un second titre de champion du monde d’Endurance : « La course a été très difficile. Après 24 secondes, j’étais par terre. Après 24 heures, nous sommes deuxièmes. J’ai quand même de la chance d’être là car je pensais que j’étais blessé. Nous avons été intelligents durant toute la saison et c’est pour ça que nous sommes champion du monde. Même si nous n’avons pas décroché de victoire nous l’avons joué à chaque course et c’était très important. Nous avons fait une saison très régulière et ça a payé ».

2014 était la première saison complète en championnat du monde d’Endurance pour Mathieu Gines puisqu’il a rejoint le GMT#94 en début de saison. Un choix qui s’est avéré judicieux et qu’il ne regrette pas : « Je savais que l’équipe avait un fort potentiel parce qu’elle l’avait déjà prouvé auparavant. Je connaissais déjà mes coéquipiers et je savais qu’ils avaient un très bon niveau. En 2011 j’avais remporté la Coupe du monde Superstock donc le choix de l’Endurance n’était pas anodin. Je ne regrette pas cette décision car c’est une aventure humaine extraordinaire. Cette saison nous avons connu des déboires et l’équipe technique a toujours fait son maximum. Je tiens à remercier tout le monde et je donne rendez-vous à l’année prochaine. »

Kenny Foray a intégré le GMT#94 en 2010. 2014 est synonyme de consécration pour lui : « C’est un moment que l’on attendait depuis très longtemps. Même si c’est parti très bizarrement en début de course, on va pouvoir savourer ce titre avec mes coéquipiers et tout le team. C’est extraordinaire et je suis aux anges. Ce soir, lorsque j’irai me coucher, je réaliserai sûrement. »

Mickael Choplin

Fondateur de GazzInfo

Laisser un commentaire