Bol d'Or Franck Millet Communication

Endurance : ce qui a marqué Franck Millet en 2014

Franck Millet, ancien pilote et désormais homme de communication, évoque le contexte du dernier Bol d’Or. Il assurait, entre autre, la communication de Mathieu Lagrive.

Commentaire

« Depuis quatre saisons maintenant, j’assure la communication de pilotes en championnat du monde d’Endurance ainsi qu’en championnat de France Superbike. Lors du dernier Bol d’Or, Matthieu Lagrive m’a confié sa communication et j’étais assez fier car c’est un pilote très talentueux. J’étais loin de penser qu’il allait vivre une semaine éprouvante.

Lors des essais libres, Matthieu accroche la roue d’une autre moto et chute lourdement. Transporté à l’hôpital de Nevers avec pour diagnostic, un traumatisme crânien et la fêlure d’une vertèbre il parvient néanmoins à remonter sur la Kawasaki du Team SRC dès le lendemain pour se qualifier. En coulisses, Gilles Staffler, était inquiet. Il me confie même : « ça va être très compliqué ». Difficile de trouver un pilote qui pouvait remplacer Matthieu au pied levé car ce week-end là, il y avait clash de date avec le mondial Superbike et le British Superbike.

Matthieu a fait le boulot

Malgré cela, Matthieu décide de participer à la course et espère la pluie. Des conditions qui pourraient lui permettre de s’économiser et donc de moins souffrir au guidon de la moto. Il réalise son premier relais sur piste humide. Le second, sur le sec. Je me souviens encore le voir revenir au stand à l’issue du second relais. Il éprouvait beaucoup de peine à descendre de la moto et à marcher jusque dans le fond du stand. Il crachait même du sang ! Très professionnel, Matthieu a accepté de répondre à mes questions. Il m’explique qu’il ne reprendra pas le guidon d’ici la fin de la course. Matthieu a fait le boulot.

Cela signifie que Grégory Leblanc et Nicolas Salchaud ont terminé la course à deux. Pour une course de 8 heures, se partager une moto à deux c’est possible mais sur une course de 24 heures c’est un exploit! C’est ce qui a rendu la victoire de la Kawasaki n°11 encore plus belle. Matthieu Lagrive est monté sur le podium mais lors de notre interview d’après course, il a lancé : « je ne me sens pas trop impliqué dans cette victoire ».

Kawasaki vainqueur inespéré, le Junior Team LMS qui termine troisième au classement général (une première pour une machine Superstock) malgré deux chutes de Gregg Black, cinq pilotes Franck Millet Communication sur le podium, je ne suis pas prêt d’oublier ce 78e Bol d’Or ».

Franck Millet

Pilotes, équipes, n’hésitez pas à confier votre communication à l’Agence Franck Millet Communication que vous pouvez contacter ici.

 

Mickael Choplin

Fondateur de GazzInfo

Laisser un commentaire