Bol d'Or GMT94 course 1

Bol d’Or : Suzuki aux commandes , le GMT94 remonte

Le tiers de la course a été parcouru et c’est la Suzuki n°30 du Suzuki Endurance Racing Team qui mène les débats. L’épreuve a été neutralisé à deux reprises.

La nuit s’est installée sur le circuit Paul Ricard et sur ce 79e Bol d’Or. Une course pleine de suspens puisque si la Suzuki n°30 du Suzuki Endurance Racing Team (SERT) s’est hissée en tête, le trois machines de tête sont dans le même tour. Vincent Philippe, Anthony Delhalle, Etienne Masson possèdent une minute d’avance sur la Honda n°111 du Honda Endurance Racing. « J’avais de bonnes sensations au guidon de la moto. Mon but était d’aller chercher la Honda et l’entrée du safety car m’a bien aidé. Mais c’était difficile de creuser l’écart car il y a beaucoup de vent. Nous n’avons pas connu ces conditions durant les essais. On a clairement l’impression de perdre l’avant à chaque entrée de virage », explique Anthony Delhalle.

La Kawasaki n°11 du Team SRC Kawasaki est 3e. Comme pour le SERT, Grégory Leblanc, Mathieu Lagrive et Fabien Foret ne sont pas aidés par le mistral. « Les conditions de piste nous gênent. Le vent ramène du sable sur la piste et ça pose quelques problèmes pour les pneumatiques », confie Gilles Stafler. Si la Yamaha n°7 du Monster Energy Yamaha YART a rétrogradé d’une position par rapport à notre dernier pointage, l’équipe autrichienne effectue une course d’attente et vise une place sur le podium. Enfin, la BMW n°13 qui a rencontré des problèmes de capteur en début de course est remontée à la 5e place du général.

Le GMT94 en quête du top 5

La course a été neutralisée une première fois suite à la chute de Gregg Black au guidon de la Suzuki du Junior Team LMS. Après avoir connu des problèmes de surchauffe, le Junior Team qui visait la victoire en catégorie Superstock a été contraint à l’abandon. La Kawasaki n°33 du Team Traqueur Louit Moto 33 du trio Jonchiere/Berchet/Pilot hérite du commandement devant la Kawasaki n°4 du Tati Team Beaujolais Racing et la BMW n°48 du Völpker NRT.

La Yamaha du GMT94 poursuit sa folle remontée et apparait désormais à la 6e place. « Nous pouvons désormais raisonnablement espérer atteindre le top 5 avant les 8 heures de course. Il reste 1h30, c’est très serré mais jouable », selon Christophe Guyot.

La seconde neutralisation est intervenu à 21 h 12. Gwen Giabbani, alors 7e, est parti à la faute. Si le pilote n’est pas blessé, la moto est sérieusement endommagée.

Le classement à 22h : 1. Suzuki Endurance Racing Team, 2. Honda Endurance Racing, 3. Team SRC Kawasaki, 4. Monster Energy Yamaha YART, 5. BMW Motorrad France Team Penz13, 6. GMT94, 7. Team Traqueur Louit Moto 33, 8. Maco Racing, 9. Tati Team Beaujolais Racing, 10. Vöplker NRT 48

Mickael Choplin

Fondateur de GazzInfo

Laisser un commentaire