Bol d'Or Team Coyote Louit Moto Qualifications

Bol d’Or : nos cinq questions avant le départ

Le Championnat du Monde d’Endurance FIM EWC reprend ses droits, ce week-end, à l’occasion du 82e Bol d’Or. Avant le début des hostilités, cinq questions se posent sur l’épreuve à venir.

Le Team SRC Kawasaki transformera t-il l’essai ?

À 15 heures, la Kawasaki ZX10-R #11 pilotée par Randy De Puniet, Jérémy Guarnoni et David Checa s’élancera en pole position de ce Bol d’Or. Comme l’an passé, les verts sont en position de favoris pour la victoire. Randy De Puniet devrait prendre le départ et peut-être même survoler le début de course comme ce fut le cas l’an passé. Sauf que la domination de Kawasaki n’avait duré que 17 tours ! Le Team SRC Kawasaki fut rapidement contraint à l’abandon suite à une casse moteur. C’est pour cette raison qu’au sein de l’équipe managée par Gilles Stafler, on ne s’emballe pas. La course décidera.

F.C.C TSR Honda France assumera t-il son nouveau statut ?

L’équipe japonaise aborde la course en qualité de Championne du Monde en titre. Pour assumer son nouveau statut face à une concurrence aguerrie, F.C.C TSR Honda France a recruté l’ancien pilote du GMT94-Yamaha, Mike Di Meglio. Il fera équipe avec Freddy Foray et Josh Hook. La Honda #1 s’est qualifiée en deuxième position et Josh Hook confie : « Nous espérons faire une bonne course, ne pas commettre d’erreur mais vous le savez, elle va durer 24 heures, ce qui est long. Il peut se passer beaucoup de choses. Nous devons être constants et nous avons hâte ».

Le Suzuki Endurance Racing Team peut-il monter sur le podium ?

C’est l’objectif affiché par toute l’équipe du SERT pour cette première manche de la saison. La Suzuki #1 pilotée par Vincent Philippe, Etienne Masson et Gregg Black s’est qualifiée en cinquième position à huit dixièmes de la pole position. Voilà qui est encourageant et qui permet au SERT de croire en ses chances de podium. « Nous avons fait un travail très constructif et finalement nous ne sommes pas loin des meilleurs. Mais nous devons continuer à nous améliorer. Nous ne devons pas oublier que nous travaillons sur une nouvelle moto et il faut du temps pour être au top. Il a fallu trois ans à nos concurrents pour développer leur machine. Nous sommes encore en phase de développement », assure Dominique Meliand, team manager du SERT.

Quelle sera la meilleure équipe privée en catégorie EWC ?

Avec six machines officielles, les équipes privées ne peuvent rêver que d’un top cinq ou au mieux de la troisième marche du podium. Wepol Racing (Yamaha #13), Yamaha Viltaïs Expérience (Yamaha #333), 3ART-Moto Team 95 (Yamaha #36), Bolliger Team Switzerland (Kawasaki #8), Tecmas BMW (BMW #9), Mercury Racing (BMW #21), Maco Racing Team (Yamaha #14) ou encore National Motos (Honda #55) sont les prétendants au titre de meilleure équipe privée. La lutte promet donc d’être âpre entre ces huit équipes !

Y aura t-il beaucoup de casse ?

Le circuit Paul Ricard possède la plus longue ligne droite du championnat. Avec ses 1,8 km, la ligne droite du Mistral fait figure d’épouvantail pour les moteurs des machines. La Suzuki #76 de l’équipe Cottard Motosport détiendrait d’ailleurs le record de vitesse avec 341,6 km/h.

L’an passé, sur les 59 motos au départ, seulement 29 ont franchi la ligne d’arrivée (plus deux machines non classées).

Le départ de la 82e édition du Bol d’Or sera donné à 15 heures. Vous pourrez suivre les faits de course grâce à notre fil info.

Mickael Choplin

Fondateur de GazzInfo

Laisser un commentaire