8h Suzuka Yamaha Factory Racing Team podium

8h de Suzuka : Yamaha vainqueur, F.C.C TSR Honda France titré

Malgré la vive concurrence de Red Bull Honda with Japan Post et du Kawasaki Team Green, le Yamaha Factory Racing Team décroche sa 4e victoire d’affilée aux Suzuka 8 Hours. Un autre team japonais est à l’honneur, le F.C.C. TSR Honda France, premier team japonais de l’histoire à décrocher un titre de champion du monde d’Endurance FIM EWC.

Cette 41e édition des Suzuka 8 Hours a fait durer le suspense jusqu’au bout de la nuit. Après un festival de duels en tête orchestré en début de course par le Kawasaki Team Green et la Yamaha Factory devant le Red Bull Honda with Japan Post, c’est finalement le Yamaha Factory Racing Team qui s’impose. Comme l’an dernier, l’équipe Yamaha officielle l’emporte avec Katsuyuki Nakasuga, Alex Lowes et Michael van der Mark. Pour le Yamaha Factory Racing Team comme pour Katsuyuki Nakasuga, c’est la 4e victoire d’affilée. Le pilote japonais bat ainsi le record détenu par Aaron Slight, victorieux de 1993 à 1995.

Red Bull Honda with Japan Post, qui a mené en tout début de course sur une piste détrempée, termine à 30 s du vainqueur avec Takumi Takahashi, Takaaki Nakagami et Patrick Jacobsen.

Le Kawasaki Team Green termine 3e à un tour après avoir animé toute la première partie de course. Kazuma Watanabe, Jonathan Rea et Leon Haslam ont bataillé longtemps en tête avec la Yamaha Factory Racing Team. Une averse a bouleversé le tableau de marche Kawasaki. Une chute de Jonathan Rea, juste avant de rentrer au stand pour passer de pneus slicks en pneus pluie, a fait perdre des minutes précieuses à l’équipe Kawasaki.

Au pied de ce podium tricolore, Yamaha, Honda et Kawasaki, le Suzuki S-Pulse Dream Racing IAI a fait un superbe parcours avec Hideyuki Ogata, Tom Bridewell et Kasuki Watanabe.

F.C.C. TSR Honda France, champion du monde FIM EWC
5e à l’arrivée avec Freddy Foray, Alan Techer et Josh Hook, le F.C.C. TSR Honda France est le premier team japonais de l’histoire à décrocher un titre de champion du monde d’Endurance FIM EWC. Malgré un hausse de rythme en fin de course, le GMT94 Yamaha termine 6e avec David Checa, Niccolò Canepa et Mike Di Meglio. L’équipe de Christophe Guyot termine vice-champion du monde FIM EWC 2017-2018 à sept points du nouveau champion du monde. Elle reçoit aussi le Anthony Delhalle EWC Spirit Trophy pour sa persévérance dans la conquête du titre mondial.

Parmi les autres équipes engagées sur l’intégralité du championnat FIM EWC, on saluera la 9e place du Honda Endurance Racing dans le sillage de la Honda Asia et du KYB Moriwaki Motul Racing. L’équipe anglaise Honda Endurance Racing décroche ainsi la 3e place championnat du monde FIM EWC 2017-2018.

Le Suzuki Endurance Racing Team termine 12e derrière deux équipes Suzuki en vue à Suzuka mais retardées par des chutes, Yoshimura Suzuki Motul Racing et le Team Kagayama. Le Mercury Racing entre aussi dans les points en 14e position sous le drapeau à damier et s’impose au classement « Independents under contract » réservé aux équipes privées engagées sur l’intégralité du FIM EWC. Cette victoire est assortie d’une prime de 11 500 €. Dans ce trophée, Mercury Racing devance le NRT48, retardé durant la course à Suzuka par un souci mécanique. Wocjik Racing Team termine 25e pour sa première participation et décroche la 2e place de l’EWC Dunlop Independent Trophy. Le Bolliger Team Switzerland, beaucoup plus expérimenté à Suzuka, pointe en 30e position à l’arrivée après avoir écopé d’un stop & go pour avoir monté des pneus pluie hors délai lors du départ perturbé par une averse.

Motobox Kremer Racing, retardé par une chute, termine non classé. Une chute est aussi à l’origine de l’abandon du YART Yamaha, parti en 8e position sur la grille.

>> Classement provisoire des 8 Heures de Suzuka <<

D’après le communiqué du FIM EWC

Mickael Choplin

Fondateur de GazzInfo

Laisser un commentaire