QIMFHSP0CUE8GELJRCDD 750x500

8h de Suzuka : Yamaha renoue avec la victoire

Yamaha n’avait plus gagné les 8 heures de Suzuka depuis 19 ans et aucun pilote roulant en MotoGP ne s’était imposé depuis la victoire de Daijiro Kato et Colin Edwards en 2002.

C’est dire si la victoire du Yamaha Factory Racing Team restera gravée dans les annales de cette compétition. À l’issue d’une course extrêmement disputée, la Yamaha n°21 menée de main de maître par les pilotes MotoGP Pol Espargaro et Bradley Smith associés au Japonais Katsuyuki Nakasuga, s’est imposée lors des 8 Heures de Suzuka, écrivant une belle page de l’histoire de cette compétition mythique. En effet, depuis 2002 aucun pilote de MotoGP en activité ne l’avait remportée.

Auteurs d’une course quasiment parfaite, au guidon d’une machine spécialement affutée pour cette course, les trois pilotes de la Yamaha officielle ont fait preuve d’une belle homogénéité et d’une détermination à toute épreuve dans une ambiance de team qui semblait exceptionnelle.

« Nous avions vraiment la pression », Bradley Smith

« J’ai l’impression de voler », s’exclamait Pol Espargaro à l’arrivée. « Ce team est comme une grande famille et je m’y suis fait des amis. Je me suis donné à 200% et pour une première participation à cette course, ce que nous vivons est fantastique. Je dois toutefois m’excuser auprès du team car j’ai écopé d’un « stop and go » pour avoir doublé sous drapeau jaune, mais nous avons bien rattrapé le temps perdu. Je suis très fier d’avoir participé à cette victoire de Yamaha après 19 ans ! »

« Il est vrai que nous avons pu exploiter le potentiel de cette moto », surenchérit Bradley Smith avant d’ajouter « et tout le team mérite cette victoire. Pourtant, nous avions vraiment la pression, mais nous étions soudés et mes deux coéquipiers étaient tellement rapides ! »

Casey Stoner blessé

Honda, qui évolue sur ses terres à Suzuka, a dû se contenter de la deuxième place cette année. Et c’est le F.C.C. TSR Honda pilotée par Josh Hook, Dominique Aegerter et Kyle Smith qui termine deuxième. « C’était une course incroyable, extrêmement difficile mentalement et physiquement », commente Hook à l’arrivée.

De nombreuses chutes ont émaillé cette édition avec pas moins de six interventions du safety car. Mais l’événement le plus marquant a été la chute de Casey Stoner sur la Musashi RT Harc-Pro lors de son premier relais après un peu plus d’une heure de course. La Honda officielle a été détruite et le pilote souffre de l’omoplate droite et du tibia gauche fracturés. Dommage pour la légende du MotoGP qui participait pour la première fois aux 8 Heures de Suzuka.

La bonne opération du SERT

En terminant à une très belle quatrième place, le Suzuki Endurance Racing Team conforte sa place de leader au championnat du monde. Longtemps en bagarre avec le GMT94 Yamaha, Vincent Philippe, Anthony Delhalle et Etienne Masson se sont finalement imposés après une course régulière.

Finalement 6e après avoir été 4e pendant le dernier tiers de la course, le GMT94 Yamaha a subi les aléas des safety car. Étant obligés de ravitailler lors de la dernière interruption de course, ils sont repartis derrière la voiture de sécurité et ont ainsi perdu deux places. Mais ils se positionnent désormais deuxièmes du championnat du monde.

Rendez-vous est donné en Allemagne pour la prochaine épreuve du championnat du monde d’Endurance à l’occasion des 8 Heures d’Oschersleben qui se dérouleront le 22 août.

D’après le communiqué de la FIM

Mickael Choplin

Fondateur de GazzInfo

Laisser un commentaire