8h Suzuka SERT qualifications

8h de Suzuka : le SERT peut augmenter son rythme

À l’issue des qualifications, la Suzuki n°30 du Suzuki Endurance Racing Team semble à la peine. Sur la piste si exigeante de Suzuka, les pilotes ne sont pas parvenus à trouver les bons réglages.

Les leaders du classement provisoire du championnat du monde d’Endurance ont manqué le top 10 pour une seconde. La Suzuki n°30 s’élancera depuis la 18e position de la grille de départ alors que les pilotes ne sont pas parvenus à trouver le meilleur réglage pour la GSX-R. Un résultat que l’on juge mitigé dans le clan de Dominique Meliand, manager emblématique du SERT.

D’ici le départ (fixé dimanche à 11 h 30), les mécaniciens du SERT vont s’atteler à rendre la Suzuki plus fiable et améliorer les réglages afin que les pilotes puissent hausser le rythme durant la course.

« L‘avant n’était pas stable et l’arrière glissait beaucoup« , Anthony Delhalle

Vincent Philippe regrette la pluie des essais pré-Suzuka : « Aujourd’hui, ça a été difficile pour nous parce que lorsque nous sommes venus ici pour les journées d’essais pré-Suzuka, la piste était mouillée. Nous avons besoin de plus de tours dans des conditions sèches, mais je pense que ça sera mieux pour la course. Nous devons trouver un meilleur réglage pour que nous puissions attaquer plus durant la course« .

Les conditions climatiques si particulières de Suzuka ne rendent pas Anthony Delhalle anxieux  : « Nous n’avons pas trouvé le meilleur réglage aujourd’hui. J’ai tenté de me pousser moi-même et d’avoir un tour clair mais je suis revenu au stand parce que l’avant n’était pas stable et l’arrière glissait beaucoup. Nous avons immédiatement tenté de trouver une solution. Il faisait très chaud aujourd’hui sur Suzuka. C’est ma sixième participation à cette course et je ne suis pas inquiet à propos de la forte humidité. »

Pour sa première participation aux 8h de Suzuka, Etienne Masson n’est pas aussi rapide que ce qu’il souhaiterait : « C’est ma première fois ici. J’aimerais être plus rapide mais tous les pilotes locaux qui connaissent bien Suzuka sont plus rapides et c’est très difficile de faire un pas en avant. Il a fait chaud aujourd’hui et l’humidité est très élevée mais je ne suis pas inquiet car c’est un climat similaire à celui de la France. »

Propos issus du communiqué de Suzuki

Mickael Choplin

Fondateur de GazzInfo

Laisser un commentaire