8h Slovakia Ring Team SRC Kawasaki qualifications

8 Heures Slovakia Ring : le GMT94-Yamaha hausse le rythme, Kawasaki encore retardé

Alors qu’il reste 1 h 30 de course, la Yamaha #94 du GMT94-Yamaha jettent toutes leurs forces dans la bataille. La Kawasaki #11 du Team SRC Kawasaki a encore perdu du temps.

Depuis le début de la 6e heure de course, les pilotes du GMT94-Yamaha s’empoignent à imprimer un rythme élevé. Une stratégie payante puisque la Yamaha #94 se rapproche, tour après tour, de la Yamaha #7 du YART-Yamaha. L’équipe autrichienne conserve le leadership mais ne possède que 27 secondes d’avance. Rien n’est joué !

Le fait marquant de la 5e heure de course, c’est les problèmes rencontrés par la Kawasaki #11 du Team SRC Kawasaki. Jérémy Guarnoni a été victime d’une panne d’essence dans le dernier tour de son relais. La machine a logiquement chuté de la 5e à la 10e position. « J’ai discuté avec Jérémy parce que je ne comprends pas ce qui s’est passé exactement. Nous avons un gros problème avec le témoin d’essence. Nous allons réduire les relais d’un tour. C’est une vraie déception », confirme Gilles Stafler, team manager du Team SRC Kawasaki.

La Honda #111 est en 4e position à 48 secondes de la Honda #5. La BMW #48 du team NRT48 pilotée par Kenny Foray, Stefan Kerschbaumer et Peter Hickman livre une course régulière et complète le top cinq. « L’équipe est nouvelle dans la catégorie Formula EWC et nous avons besoin d’une course de référence. Pour le moment, tout va bien. Mes coéquipiers sont très rapides et l’équipe a réalisé de très bons ravitaillements. La température de la piste est moins élevée que lors du départ. Maintenant, je prends du plaisir à piloter », explique Kenny Foray. Une autre BMW livre une prestation convaincante, c’est la #21 du Mercury Racing. Elle est actuellement en 6e position mais ne possède que 19 secondes d’avance sur la Kawasaki #8 du Bolliger Team Switzerland. « Le team a réalisé de superbes ravitaillements et je pense que nous sommes les plus rapides du plateau dans ce domaine. Nous voulons d’abord finir la course mais intégrer le top cinq se serait super pour l’équipe et notre position au classement du championnat. Aux 24 Heures Motos, nous avons connu des problèmes. Ici, nous n’en avons rencontré aucun et notre rythme est bon », analyse Karel Hanika.

En catégorie Superstock, la Suzuki #72 du Junior Team Le Mans Sud féraille avec la Kawasaki #4 du Tati Team Beaujolais Racing. La Suzuki  « 68 de l’équipe Atomic Motosport est troisième.

Il reste 1 h 15 de course mais tout est encore possible. En endurance, posséder un tour d’avance sur ses adversaires ne constitue pas un matelas confortable. Les pilotes ne doivent pas baisser la garde. Voici le classement après six heures de course :

Mickael Choplin

Fondateur de GazzInfo

Laisser un commentaire