BMW Penz13 en piste

24h Motos : les enjeux de la 39è édition

L’édition 2016 des 24 Heures Motos s’annonce ouverte et spectaculaire. Elle nécessitera surtout une stratégie de course très fine pour affronter des conditions climatiques qui s’annoncent difficiles jusqu’au coucher du soleil, puisque la pluie et la fraîcheur seront au programme.

Alors que les derniers réglages seront effectués lors du Warm-Up, les pilotes se préparent d’ores et déjà à la bataille et les enjeux sont importants.

Certaines équipes ont connu des difficultés liées aux conditions climatiques, notamment le Penz13 qui était à la peine sous la pluie. Ces problèmes liés tantôt à des réglages inadaptés, tantôt à l’adhérence de pneus, devront absolument être solutionnés si elles souhaitent se battre pour la victoire. Les pneumatiques Pirelli ne font pas l’unanimité, loin s’en faut, même si quelques team managers affichent une confiance et un optimisme de façade. Gilles Stafler, patron du SRC Kawasaki, a manifesté une colère froide contre le manufacturier à qui il impute les contreperformances de cette fin de semaine. Même les pilotes de Superstock, en particulier ceux du Team Louit Moto 33 Traqueur, ont témoigné, lors de la conférence de presse d’après qualifications, de leur confiance plus que limitée dans la qualité et l’efficacité de la gomme du manufacturier italien.

D’un point de vue purement sportif, le Suzuki Endurance Racing Team, du trio Philippe/Delhalle/Masson, se battra, à n’en point douter, pour conserver le titre acquis en 2015 et il est fort à parier que Dominique Méliand mettra tout en œuvre pour contrer la soif de victoire de ses adversaires tels que le Penz13 et le SRC Kawasaki.

Le GMT 94, quant à lui, devra prouver la valeur et la compétitivité de son nouveau trio renouvelé aux 2 tiers avec l’arrivée du manceau Louis Rossi et de l’italien Nicoló Canepa. Le Team April Moto Motors Events avec Gregg Black, Grégory Fastré et Damian Cudlin, fait office d’outsider et, s’il continue sur la lancée de ces 2 dernières journées, se révèlera être un adversaire coriace.

En catégorie Superstock, le performant Team Louis Moto 33 Traqueur tentera d’affûter sa machine, dès les premiers tours de roue, et de faire la course en tête face au Team Yamaha Viltaïs Experience, dont le pilote Nicolas Salchaud s’est montré particulièrement en forme et dangereux. L’équipe devra aussi se méfier du Junior Team LMS Suzuki qui, à la maison, s’efforcera de briller sur la piste.

Rendez-vous samedi 9 avril 2016 à 09h45 pour le Warm-up.

Photo : J’MC Photo ©

Laisser un commentaire