24h Motos GMT94 Podium

24h Motos : le GMT 94 sur la première marche du podium

La 40e édition des 24 Heures a démontré, une fois de plus, à quel point l’Endurance est une discipline difficile et que la moindre faiblesse ne pardonne pas. Le combat fut donc rude en tête et le GMT 94 de Christophe Guyot remporte le trophée 2017.

Parti en 3e position sur la grille de départ, le GMT 94 se lance dans un travail de longue haleine pour tenter de ravir la tête de la course à des concurrents déterminés. Le Yart Yamaha mène les débats pendant plus de 12 heures au contact de la Yamaha n°94 et de la Kawasaki n°11 partie en pole position.

Mais la lutte ne se limite pas aux 3 machines de tête, le SERT (1), le Tecmas BMW (9) et le F.C.C TSR Honda comptent bien également faire entendre leur voix et obtenir une place sur le podium. C’est donc une bataille non pas à 3 mais à 6 qui fait rage dès le début de la matinée.

Mike Di Meglio, ancien pilote de motoGP et moto2, se montre très à l’aise lorsqu’il s’agit de vitesse et attaque durement ses concurrents, il vise en particulier Randy De Puniet qui détient jusqu’à 11 heures le record du tour en course. Jusqu’à ce que Di Meglio effectue un tour « parfait », batte ce record et prenne les commandes. Le GMT 94 ne lâchera plus la tête de la course jusqu’à l’arrivée.

La Honda n°111, pilotée par Julien Da Costa, Sébastien Gimbert et Freddy Foray, partie des stands suite à un problème technique, connaît de nombreuses difficultés. Pourtant grâce au talent des mécaniciens de l’équipe, le trio effectue une remontée spectaculaire, passant de la 50e place aux portes du top 10.

Le GMT 94 monte donc sur la première marche du podium et couvre 880 tours devant la machine n°7 du Yart Yamaha avec une avance de près de 20 secondes. La troisième place revient au Team SRC Kawasaki (11) à 12 tours du vainqueur. Le SERT échoue au pied du podium dans le même tour que le troisième mais avec plusieurs dizaines de secondes de retard.

Les réactions des vainqueurs

Niccolò Canepa : « J’ai fait toute la nuit, j’étais malade j’ai vomi, c’était difficile pour moi. Donc à 9h j’ai demandé à Christophe de m’arrêter car je n’avais plus d’énergie pour la course. Par contre je suis content parce que jusqu’à 9h j’ai roulé vite, je n’ai pas fait d’erreurs, j’ai ramené la moto à chaque relais, donc c’est bien. Je suis le 2e italien à gagner les 24 Heures Motos. »

Mike Di Meglio : « On ne pouvait pas espérer une meilleure entrée en matière (en endurance). Mes premiers relais j’étais vraiment très stressé, les premiers relais de nuit aussi. J’étais très concentré, je finissais mes relais avec peu d’énergie car j’y mettais toute ma concentration pour faire aucune faute. Et puis le matin quand on a vu qu’on avait des chances pour la victoire on a tout donné. L’équipe a fait un travail fantastique, sans eux nous n’aurions rien fait.»

David Checa : « Ma première victoire c’était il y a 12 ans. J’ai commencé à courir avec Christophe en 2003, la première course on l’a gagné, le premier championnat on l’a gagné. Ça commencé très bien et après on a galéré pendant un moment et cette victoire maintenant, ça fait plaisir.»

Christophe Guyot : «  Je me sens très heureux car c’est un projet qui concerne beaucoup de monde, je ne peux pas tous les citer. Ce sont des pilotes qui font confiance à l’équipe, David en premier il a attendu longtemps pour gagner de nouveau cette course. Alors on a gagné d’autres courses depuis, il y a eu le Qatar, Portimao, Oschersleben de nombreuses fois. Ces 24 Heures Motos nous échappaient. Je trouve que l’on peu être très fiers du niveau de pilotage auquel on a assisté cette année. »

Crédit photo : J’M C Photos

Laisser un commentaire