SRC Kawasaki n°11

24h Motos : le SRC Kawasaki loin devant

Alors que le jour est désormais levé sur le circuit, les premières heures de la matinée ont été le théâtre de multiples rebondissements. La Kawasaki n°11 tient bon en tête de la course avec une confortable avance.

Quelques minutes avant 05h00, Louis Rossi chute pour la 3è fois endommageant très sérieusement la Yamaha du GMT94. Peu après, c’est un problème de sélection de vitesse qui oblige la Honda n°111 à regagner son stand pour réparation, entraînant de ce fait une lourde chute dans le classement.

Les deux machines sont à nouveau en difficulté aux environs de 6 heures. Les pilotes se voient obligés de rejoindre leurs stands pour de nouvelles réparations.

Après 15 heures de course, la Kawasaki n°11 caracole toujours en tête avec 8 tours d’avance sur ses poursuivants que sont la Honda n°5 et la Kawasaki n°8 du team Bolliger Switzerland. La Suzuki n°1 du SERT remonte progressivement au classement après plusieurs déboires. Prudent, Dominique Méliand se veut optimiste :« Elle n’a plus de souci pour l’instant. Si ça va comme prévu, on devrait encore grappiller 2 places. On va tout  faire pour ça. »

A 6h00, le couperet tombe pour le GMT94 qui abandonne. Pendant ce temps là, la Suzuki n°50 et la Kawasaki n°8 se livrent bataille et s’échangent leurs places.

Alors qu’il réussit à prendre la 3è place, le Team Bolliger doit s’arrêter en bord de piste, moteur fumant. C’est la douche froide pour le team qui est contraint d’abandonner à son tour quelques minutes après pour casse moteur. Michaël Savary explique « La boîte vitesse est partie en miette et a percé le carter moteur. »

En catégorie Superstock, la BMW n°48, la Kawasaki n°18 du Team Sapeurs-Pompiers, la Yamaha n°333 du Yamaha Viltaïs Experience et la Yamaha n°36 du Team 3ART Yam’Avenue, prétendants au titre, se livrent une bataille sans merci pour prendre la tête. Néanmoins, les Kawasaki ne sont pas à la fête puisque tout comme la Bolliger n°8, la n°18 des pompiers doit abandonner pour casse moteur.

Un problème mécanique et un retour au stand privent la Yamaha n°333 de sa 3è place provisoire. Yannick Lucot fait part de son inquiétude : « C’est probablement une casse moteur. On n’est pas très optimiste. »

Le classement à 09h40 :

Catégorie EWC :

  1. SRC Kawasaki (11)
  2.  FCC TSR Honda (5)
  3. Team April Moto Motors Events (50)

Catégorie Superstock :

  1. 3ART Yam’Avenue (36)
  2. Voelpker NRT48 by Schubert Motors (48)
  3. AM Moto Racing Competition (3)

Photo : SRC Kawasaki ©

Laisser un commentaire