24 Heures Moto 2014

24h du Mans : les réactions des vainqueurs

Les trois pilotes de la Suzuki n°1 et le team manager, Dominique Meliand, réagissent à propos de leur victoire à l’occasion de la 37e édition des 24 Heures du Mans Moto.

Vincent Philippe : « Cela fait onze ans que je n’avais plus gagné ici. J’ai bien essayé plus d’une fois. Cette victoire est chargée en émotion parce qu’il y a eu beaucoup de souffrance cette saison. À un moment durant la course, je me suis demandé comment j’allais pouvoir finir. Vendredi nous n’aurions pas parié sur une victoire. Nous avons pensé vingt-quatre heures et finalement ça a marché. Jusqu’au bout, nous nous sommes battus à la régulière. Je suis très content pour toute l’équipe. En cette fin de saison, nous avions besoin de nous relancer. Il faudra encore compter sur nous en 2015. »

Erwan Nigon : « Cela fait plusieurs fois que j’essayais de remporter une course de vingt-quatre heures. J’ai même rarement vu le drapeau à damier. Je dois remercier mes incroyables coéquipiers et Dominique Meliand qui a managé à la perfection.  Il a su nous mettre la pression au bon moment. Les conditions météorologiques étaient très délicates ce matin et nous avons su passer à travers. »

Anthony Delhalle : « Ça fait vraiment plaisir de gagner à la maison. J’habite à quinze minutes du circuit. Cette victoire a donc une saveur particulière. Quand j’étais gamin, je voyais les motards rentrer de cet évènement et je rêvais de remporter cette course. Finalement je l’ai fait et j’en reviens toujours pas. C’est la quatrième fois que je tente. Les deux premières fois j’ai terminé deuxième. La troisième fois j’ai fini à l’hôpital et cette fois-ci, c’est la bonne. Je remercie mes coéquipiers et toute l’équipe. Nous avons enfin concrétisé le travail de toute une année ».

Dominique Meliand, team manager : « C’était une édition vraiment fabuleuse et stressante pour tous les chefs d’équipe. Bravo à mes pilotes car c’était pas gagné. Il est trop tôt pour parler de 2015. On va d’abord savourer cette victoire. Ensuite on va se mettre autour d’une table et discuter avec les gens de chez Suzuki. Ça ne va pas être facile parce qu’en ce moment, tout est difficile. Cette victoire va sûrement faciliter les choses. C’est opportun de discuter de 2015 le plus vite possible. »

Mickael Choplin

Fondateur de GazzInfo

Laisser un commentaire