wec1start-line

24h du Mans : Les réactions des vainqueurs

À l’issue du podium et de l’arrivée de la 38e édition des 24 Heures du Mans Motos, voici les réactions d’Anthony Delhalle, Vincent Philippe, Etienne Masson et Dominique Meliand.

Anthony Delhalle : « C’était une course douloureuse entre ma chute du début et des ennuis de santé aujourd’hui. Je suis aller plus loin que Fabien Foret, j’ai réussi à faire cinq tours avant de tomber. Blague à part, lorsque j’ai perdu l’adhérence du pneu avant, je me suis vraiment demandé ce qu’il se passait. J’ai tenu la moto au maximum pendant que je glissais pour qu’elle évite de rentrer dans le bac à gravier. Je suis reparti. J’ai enchainé mes relais et dans la nuit j’ai eu des soucis à l’estomac. Ça s’est amplifié et après mon relais de 7h ce matin, je n’ai pas pu remonter sur la moto. »

Vincent Philippe : « Je retiens de cette victoire qu’à chaque fois qu’il y a un petit nouveau dans l’équipe, ça gagne au Mans. J’ai vu cet hiver, au sein de l’équipe, une ambiance de travail exceptionnelle. Mes coéquipiers ont fait un très bon travail. On forme une équipe, on se complète. Quand un des pilotes ne va pas bien, on sait répondre présent. Nous n’avions pas misé sur les essais car nous savions que nous avion le package pour gagner. »

Etienne Masson : « J’ai du mal à y croire. Nous avons fait une superbe course. Nous avons énormément travaillé cet hiver. J’ai jamais vu un travail aussi sérieux. J’ai découvert l’équipe et la moto. Elle est très différente de ce que j’ai pu connaitre pas le passé. Je me suis adapté. L’équipe a joué le jeu en me laissant une moto pour m’adapter. Nous étions confiant lorsque nous sommes arrivés ici. Pendant les qualification nous sommes restés en pneus course et ça a payé. Pour une première course avec le SERT, je ne demandais pas mieux. »

Dominique Meliand : « Une course parfaite, je ne sais pas si ça existe. C’est une course qui s’est bien passée, nous n’avons pas eu de soucis. Les pilotes ont mené la cadence comme il fallait. Nous avons géré la course par rapport aux incidents des autres. Je suis très heureux. Je suis toujours preneur d’un numéro un ou d’une victoire. »

Laisser un commentaire