24h Motos Junior Team LMS Course

24h du Mans : Le Junior Team aux portes du podium mais victorieux

Deuxième de la catégorie en Superstock en septembre, premier en avril, c’est ce que l’on appel une belle progression pour le Junior Team LMS qui aurait même pu prétendre à la troisième marche du podium.

Cette victoire, il a fallut aller la chercher car comme à son habitude, le niveau de la catégorie Superstock était des plus relevée. La Suzuki n°72 aurait même pu terminer troisième mais c’était sans compter sur la rapidité et l’abnégation du Bolliger Team Switzerland.

Romain Maitre : « Pour une première, c’est exceptionnel. On ne pouvait pas faire mieux. J’appréhendais un peu la course. L’an passé j’ai eu des douleurs aux avant-bras à cause des freinages et des accélérations. Ce week-end, je n’ai pas eu de problèmes physiques. C’était une belle course et nous étions tous les trois très rapides. »

Baptiste Guittet : « Je suis pas le seul à m’être fait piéger au virage du musée. Le vent nous poussait beaucoup. Je m’en suis voulu d’être parti à la faute et je m’en veux toujours. Au départ, ça a roulé vite tout de suite, nous avions un peu de pression. J’ai pas perdu beaucoup de temps et je n’ai rien cassé. Nous connaissons la GSX-R depuis longtemps. C’est une moto solide. »

Gregg Black : « Cette nuit j’ai voulu forcer un peu pour faire la différence et remonter sur la Kawasaki n°33. Quelques erreurs nous ont fait perdre un peu de temps. On a dû remonter. Ce matin j’ai descendu les chronos et fais une petite erreur. Mais je n’ai perdu que 10 secondes. Je me sens à l’aise au sein de cette équipe. Nous avions terminé deuxième l’année dernière. J’avais dit que lorsque nous reviendrions, ça serait pour gagner. Mes coéquipiers étaient pas convaincu durant la course. J’ai tout fait pour. La moto est plus facile à piloter par rapport à l’an passé. »

Damien Saulnier : « C’est un très bon week-end pour Suzuki. Nous étions venu avec l’idée de jouer devant. Aux qualifications nous étions dans le coup. Après, pendant la course, il a fallu gérer les petits aléas. L’équipe qui est composée de nouveaux élèves est limite rodée. On repart de zéro tous les ans et ça représente toujours une grosse mise en place. Mais les élèves on fait un superbe boulot. Les pilotes ont également accompli un beau travail, je leur tire mon chapeau. Je suis content de Romain qui a rejoint l’équipe. Je suis super content d’avoir eu Etienne Masson au Junior l’an passé et qui décroche la victoire au général avec le SERT. Nous allons participer aux 8h d’Oschersleben et au Bol d’Or.

Mickael Choplin

Fondateur de GazzInfo

Laisser un commentaire