24h Motos Suzuki SERT course

24h du Mans : Honda retardé, Suzuki en tête

En même temps que le soleil se couchait, la Honda n°111 qui menait la course est retardée par un problème d’embrayage. Depuis Suzuki a hérité de la tête de la course.

C’est à 21h02 que la Honda n°111 entre dans son box pour un changement d’embrayage. Cela faisait plusieurs tours que la CBR 1000 rencontrait des problèmes de shifter (boîtier qui permet de passer les rapports sans débrayer ni couper les gaz). Onze minute plus tard, la Honda reprend la piste à la 15e place. « Nous n’avons pas rencontré le moindre soucis durant les essais. Nous avions déjà eu le même problème en septembre dernier », regrette Steven Casaer, team manager.

La Suzuki n°30 prend donc les commandes de la course. Mais Vincent Philippe, Anthony Delhalle et Etienne Masson subissent la pression de la Yamaha n°7 du Monster Energy Yamaha YART. « J’aurais aimé que la Honda ne rencontre pas de problème car nous menions une belle bagarre. Notre moto fonctionne bien et les pneumatiques nous donnent satisfaction », déclare simplement Dominique Meliand, team manager du SERT. La Yamaha n°94 du GMT#94 profite des ennuies mécaniques de la Honda puis de la BMW n°13 du Team Penz13.com pour remonter à la 3e position.

Belle régularité pour la Kawasaki n°8 du Team Bolliger Switzerland qui occupe la 4e place devant la Honda n°55 National Motos.

En Superstock, belle bagarre entre la Kawasaki n°33 Team Traqueur Louit Moto 33, la Kawasaki n°95 du Qatar Endurance Racing Team et la Suzuki n°72 du Junior Team LMS. Si la 33 a l’avantage, ces trois machines se tiennent en un tour. La Kawasaki n°66 du Racing Team Sarazin de Camille Hedelin, Fabrice Auger et Lucas de Carolis est 9e (4e Supersotck) alors que la Suzuki n°3 de l’AM Moto Racing Competition complète le top 10.

La Kawaskai n°11 du Team SRC Kawasaki poursuit sa folle remontée. Elle pointe à la 11e position et Grégory Leblanc concède : « Il faut raisonner désormais pour le classement du championnat du monde. Nous sommes très vite remontés aux portes du top 20 et maintenant la progression est forcément plus lente. Pour autant il faut s’accrocher et faire le job. On a vu par le passé que tout pouvait se produire en endurance alors il n’y a pas de raison de ne pas y croire ».

La Suzuki n°2 du Team R2CL a abandonné suite à une surchauffe moteur. Il reste 52 machines en course.

Laisser un commentaire