24h Barcelone Yamaha Team Folch Endurance

24h de Barcelone : Folch Endurance s’offre une victoire historique

La Yamaha n°4 du Team Folch Endurance pilotée par Arturo Tizòn, Pedro Luis Vallcaneras, Antonio José Alarcos et Alejandro Martinez a remporté la 21e édition des 24 Heures de Barcelone.

La stratégie de Josep M. Folch, patron du Team Folch Endurance qui consistait à être rapide sans prendre trop de risques fut donc la bonne. Une victoire au métier pour l’équipe espagnole qui remporte les 24 Heures de Barcelone pour la neuvième fois ! Cerise sur le gâteau, la seconde Yamaha de l’équipe termine à la 3e place.

Honda va au bout

La Honda n°11 du Honda Racing pilotée par Julien Da Costa, Sébastien Gimbert et Freddy Foray que beaucoup donnaient favorite s’engageait sur cette épreuve afin de préparer les 8h de Suzuka et éventuellement décrocher sa première victoire sur une course de 24 heures. Ce n’est pas encore pour cette fois-ci. La faute à divers ennuis mécaniques comme un problème de réservoir survenu samedi en début de soirée. L’équipe de Neil Thuxworth termine deuxième à 8 tours de la Yamaha. « Je suis déçu parce que nous avons rencontrés quelques problèmes qui nous ont fait perdre quelques tours mais le point positif c’est que la moto a terminé la course et c’était note objectif principal. Jusqu’à présent nous avions du mal à terminer les courses de 24 heures alors c’est très encourageant. Nous avons encore des choses à apprendre mais nous allons dans la bonne direction », a déclaré Julien Da Costa.

Autre équipe espagnole prétendante à la victoire finale, la Suzuki n°3 du Team Suzuki Català pilotée par Javier Del Amor, Victor Casas, Greg Junod et Lucas de Carolis qui a longtemps menée la course grâce à une attaque constante a été contrainte à l’abandon suite à une chute au petit matin. La Suzuki n°2 du Team R2CL a connu plusieurs ennuis mécanique et a renoncé en fin de course.

La folle remontée de Tecmas

Troisième au classement scratch l’an passé, la BMW n°88 du Tecmas Racing confiée à Dominique Platet, Clive Rambure, Camille Hedelin et Nicolas Senechal a effectué une belle remontée au classement. 42e en début de course à cause d’une panne d’essence, les pilotes n’ont cessé d’attaquer pour finalement terminer à la 5e position et à la 3e place de la catégorie EWC.

La catégorie Superstock est remportée par la Kawasaki n°71 du Monlau Repsol Technical School 2.

15 000 spectateurs ont assisté à cette 21e édition dont l’entrée était gratuite. Le classement complet est ici.

 

 

 

Mickael Choplin

Fondateur de GazzInfo

Laisser un commentaire