24h Motos Team SRC Kawasaki

24 Heures Motos : un gravier prive le Team SRC Kawasaki du podium

Sur le circuit Bugatti, le Team SRC Kawasaki et les pilotes de la Ninja ZX-10RR ont manqué de réussite. Malgré le statut de favori logique, l’équipe n’a pas confirmé en course.

Sur le papier, tous les ingrédients étaient pourtant réunis pour remporter une nouvelle victoire lors de l’épreuve d’endurance la plus célèbre du monde. Le départ fut donné sous une chaleur écrasante et devant un public record venu en nombre compte tenu du soleil radieux qui règne sur la Sarthe depuis plusieurs jours.

Dès le départ, Randy De Puniet impose son rythme, et quel rythme (!) prenant d’autorité la tête de la course. C’est en leader qu’il laissera le guidon à Mathieu Gines… Qui partira à la faute à l’entrée des S bleus couchant la belle verte. Cinq tours plus tard, la moto étant à nouveau en piste… À la 46e place. Vers une heure du matin, 39 places ont été remontées. Le podium est à portée de la Kawasaki officielle. Nouvelle alerte, la moto est en surchauffe. Et pour cause, il n’y a plus d’eau dans le radiateur. La faute à un gravier venu percer ce dernier. Nouvel arrêt imprévu au stand, celui-ci fera du mal au moral de l’équipe. Dix tours seront à nouveau perdus, les espoirs de podium s’envolent même si des rebondissements sont encore à prévoir !

Une nouvelle fois, toute l’équipe de Gilles Stafler fera montre d’un mental sans faille refusant catégoriquement de baisser les bras. Tout comme Jérémy Guarnoni, Randy De Puniet et Mathieu Gines qui ont eux aussi démontré un bel esprit d’équipe, alignant tour après tour de remarquables chronos au plus profond de la nuit. Quelques heures et nombreux dépassements plus tard, et ce malgré les 15 tours de retard, la Kawasaki n°11 franchira l’arrivée à une très courageuse 5e place.

Pierre Scomo, directeur de la compétition Kawasaki France: « La météo estivale en a surpris plus d’un. Lors des essais pré-Mans il y a 15 jours sur cette même piste, nous avions eu 20 degrés de moins ! Beaucoup d’équipages sont allés à la faute. C’est bien simple, il ne fallait pas tomber. Je note tout de même l’esprit de vainqueurs qui anime à la fois SRC comme les pilotes qui n’ont pas démérité ! Je les remercie ici vivement (Gilles et Isabelle Stafler ainsi que toute l’équipe technique) ».

Mathieu Gines : « La semaine avait très bien débuté. Nos chronos étaient bons et proches. J’étais donc confiant pour mon premier relais. Je reconnais bien sûr être fautif, ceci étant, je n’explique pas ma chute. J’ai donc perdu l’avant. La moto fort heureusement n’a pas trop souffert de la chute. Je suis reparti un peu diminué physiquement mais motivé à l’idée de me racheter. Ce que je pense avoir réussi. Mes chronos l’ont démontré malgré la douleur (auriculaire droit endommagé). J’ai maintenant hâte d’être en Slovaquie le mois prochain où notre objectif de victoire sera j’espère atteint ! »

Randy De Puniet débriefe cette 41e édition des 24 Heures Motos à travers cette vidéo :

D’après le communiqué de Kawasaki

Mickael Choplin

Fondateur de GazzInfo

Laisser un commentaire